AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Firielle (Relaxée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azurely

avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Ville/Comté de résidence : Saint Liziers - Armagnac
Charge : Achiviste judiciaire
Date d'inscription : 15/09/2009

MessageSujet: Firielle (Relaxée)   27/9/2009, 00:10

Procès ayant opposé Firielle au Comté d'Armagnac et de Comminges


Firielle était accusé de trouble à l'ordre public

Le jugement a été rendu le 12 septembre 1457

Citation :
Le prévenu a été relaxé.

Citation :
Enoncé du verdict

Première affaire, pas des plus simples. Le Juge Wilou arrive dans le tribunal pour s�exprimer :

"Moi, Wilou61, Juge pour le Comté D�Armagnac et Comminges, déclare que, vu les éléments du dossier, l�accusée Dame Firielle est relaxée.

J�étaye ma décision comme suit : selon les textes en vigueur en Armagnac et Comminges, l�acte de Diffamation est le fait de déclarer des propos sans fondement visant à atténuer la crédibilité d�un autre citoyen.
Toutefois, au dire du plaignant, le nom d�emprunt attribué par l�accusée correspond à celui d�un homme qu�il a de haute estime. Il n�y a donc pas diffamation.

Toutefois, je demande instamment à l�accusée de dorénavant mesurer les propos qu�elle utilisera lors des discussions avec le plaignant et que son savoir vivre et sa volonté d�agir en « bon père de famille » l�empêche dorénavant de réitérer de tels propos.

Cela a été dit, cela a été entendu, cela a été écrit et cela sera exécuté.

A Auch, par le Juge Wilou61, le 12 Septembre 1457.

Vous pouvez quitter la salle !"

Wilou se lève et, après une tape sur l�épaule du greffier, retourne en son bureau. Soupir de soulagement. Vite une bière pour étanché la soif due à l�émotion !

Citation :
Peine:

Le prévenu a été condamné à



Citation :
Acte d'accusation:

*Wevarine s'avança à la barre, et commença à lire son acte d'accusation*

Madame le juge, nous sommes réuni en ce mercredi 2 septembre de l'an 1457 pour un procès pour trouble à l'ordre public à l'encontre de Dame Firielle, résidant à Saint-Bertrand de Comminges.
http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Firielle

Avant de vous citer les faits qui lui sont reprochés , nous allons dire ses droits à l'accusée ainsi que les lois qu'il a enfreint.
*Wevarine se tourna vers l'accusé et le regarda*

Vous pouvez faire appel à un avocat du Barreau à cette adresse : http://armagnac.forumsactifs.com/accueil-du-barreau-des-avocats-f30/fonctionnement-du-barreau-d-armagnac-t3719.htm
Les avocats sont ; Sieur Genesys, Dame Annakronic, Dame Linon et Dame Smartfluid

Coutumier des Comtés d'Armagnac et de Comminges.
Du trouble à l'ordre public et de la trahison.
-Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourra être considéré comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
-Est également assimilé au trouble à l'ordre public le refus d'obtempérer aux injonctions des représentants de la loi.
-Tout agissement ayant pour but ou effet d'atteindre à la stabilité ou à l'intégrité du Comté ou de ses institutions sera considéré comme acte de Trahison. ( révoltes, ... )
-La communication d'informations stratégiques sans en avoir recu l'aval du Comte constitue un acte de Trahison pour le commun des mortels et de Haute Trahison pour un membre du conseil ou de l'armée.

COMTÉ D'ARMAGNAC ET DE COMMINGES
DES COUTUMES, USAGES ET LOIS D'ARMAGNAC ET DE COMMINGES
LIVRE IV : DE LA LÉGISLATION EN ARMAGNAC ET COMMINGES
V - DE LA RESPONSABILITÉ PÉNALE
Tout contrevenant à toute texte législatif en vigueur sur le Territoire d'Armagnac et de Comminges, quel qu'il soit, engage sa responsabilité pénale devant la Justice d'Armagnac et de Comminges, selon les chefs d'inculpation suivants :
> Trouble à l'Ordre Public, pour tout acte contrevenant à une ou plusieurs dispositions d'un texte donné, visant à perturber la sécurité des biens et des personnes sur tout ou partie du Territoire d'Armagnac et de Comminges ;

En vertu de cette loi, loi en vigueur garantissant l'intégrité morale de toute personne, s'appliquant sur tout le territoire d'Armagnac et de Comminge, tout acte d'agression verbale, entrainant des préjudices moraux est formellement interdit.

*Wevarine marqua un silence*

Dame Firielle, vous vous êtes rendue au bureau d'exode, que Don_Querotte à ouvert il y a peu pour venir en aide aux voyageurs souhaitant s'installer à l'étranger, mais visiblement dans un autre but que celui de quérir l'aide offerte par ce sire. En effet, vous affirmez devant tous les gens qui y sont présent que Don_querotte n'est autre que Lechiffonier, alors qu'il a été prouvé que ces deux personnes sont bien différentes.

*Wevarine tend un dossier au juge*

http://nsa08.casimages.com/img/2009/09/02/090902073933162243.jpg

J'appellerai sieur Don_Querotte1a barre, pour qu'il nous donne ses impressions.

*Wevarine se tourna de nouveau vers l'accusée*

Pouvez-vous expliquer devant la court pourquoi harcelez-vous ainsi Don_querotte ?

Fait à Auch le jeudi 3 septembre de l'an 1457
Wevarine, procureur d'Armagnac et de Comminges

Citation :
Première plaidoirie de la défense:

Madame la Présidente du Tribunal, Mesdames Messieurs les Assesseurs, Monsieur le Procureur,

C�est aujourd�hui avec une certaine émotion que je plaide devant cette juridiction, mais qu�en est-il de la justice en Armagnac ?

Tout d�abord, d�une part, doutant de l�impartialité du juge du fait qu�il soit du même parti que Don_querotte et de la proximité des élections Comtales, je demande à avoir un autre juge pour ce procès. Autant je ne remets pas en cause l�impartialité des juges de la cour d�appel mais celle d�un juge comtal, on a trop vu de débordement de leur part pour ne pas s�en méfier.De plus je fais partie d'une liste dont l'appac est en opposition avec.

D�autre part, je ne comprends pas comment une affaire de ce genre peut être instruite, il n�y a eu aucune insulte, je ne vois pas où est le trouble de l�ordre public, à mois qu�un membre de l�APPAC ne soit considéré comme l�ordre public.

Pour en venir à l�affaire, de quoi m�accuse Messire Don_querotte ?

Il m�accuse de l�insulter, laissez moi rire, pour une personne qui attire la haine de tous par son comportement malséant et c�est moi qui suit l�accusé, mais dans quel monde vivons nous�

Pour retracer les faits, je suis entrée dans le bureau de l�exode et contrairement à ce que dit le Procureur :

"Dame Firielle, vous vous êtes rendue au bureau d'exode, que Don_Querotte à ouvert il y a peu pour venir en aide aux voyageurs souhaitant s'installer à l'étranger, mais visiblement dans un autre but que celui de quérir l'aide offerte par ce sire."

J�y suis allée vraiment dans le but de me faire aider par le sieur, regardez, preuve à l�appui :


http://img525.imageshack.us/img525/6888/donquerrote.png

N�êtes vous point convaincu de ma bonne foi, n�est ce pas une preuve irréfutable, de ma bonne foi ?


Continuons, Sieur Don querotte s�est permit à la suite de mes propos de m�insulter outrageusement, il a sali mon nom et ceci devant tout le monde alors que je ne lui avais strictement rien fait auparavant, regardez la preuve :

http://img40.imageshack.us/img40/6888/donquerrote.png

Jugez par vous-même les propos du sieur qui m�accablent alors qu�aujourd�hui il prétend que je l�ai insulté.
Il porte atteinte à mon honneur, à ma réputation en ce Comté, croyez vous vraiment que j�allais rester sans rien faire ?!

Ma réaction ne se fit pas attendre, étant donné que Sieur Don_querotte est un ami de Lechiffonier, on peut dire qu�ils ont beaucoup de points communs, et bien pour moi ce sont les mêmes, excusez moi mais je connais bien Lechiffonier et Don_querotte lui ressemblent en tout point, il est normal que je les confonde. En tant qu�ancienne amie de Lechiffonier, et ayant vécu avec lui durant une année au moins, je le connais très bien et je le retrouve auprès de Don_querotte.

J�en ai finit avec les faits.

Monsieur le Procureur, je vais répondre à votre question : « Pouvez-vous expliquer devant la court pourquoi harcelez-vous ainsi Don_querotte ? »

Mais vous parlez de harcèlement, vous avez une vraie définition de ce mot ? Parce qu�il n�y à point de harcèlement puisque je n�ai parlé qu�une fois à Messire Don_querotte, ce que vous dites n�a aucune valeur�

Je vais me tourner maintenant vers la personnalité de Don_querotte, sachez que je vis ici depuis plus d�un an, je n�ai jamais été l�auteur de rixe de ce genre avec une personne pendant toute cette période.
Croyez vous que du jour au lendemain que mon caractère de fille passive va changer brusquement, ne croyez vous pas qu�il y a une raison à cela ? Moi je crois que oui, et cette raison elle est devant vous, Don_querotte1 !

Don_querotte est arrivé il y a peu, et déjà il insulte bon nombre de personne, il a été repris à plusieurs reprises, regardez, et de plus il se permet de m�insulter, enfin il continue de m�insulter je dois dire :

http://img228.imageshack.us/img228/6888/donquerrote.png

C�est lui qui m�insulte et non moi, alors que je n�étais même pas présente et que je n�avais point ouvert la bouche.


C�est pourquoi, je demande ma relaxe et que le Sieur Don_Querotte1 soit accusé d�insulte envers ma personne donc de trouble à l�ordre public.

Pour prouver ma bonne foi, je vais faire venir quelques témoins.

Citation :
Réquisitoire de l'accusation:

*Ayant écouté le témoignage de Don Querotte, ainsi que la plaidoirie de Firielle, Wevarine s'avança à la barre pour faire son réquisitoire*

Madame le juge, comme Don Querotte le précise lui même, intellectuellement il ressemble beaucoup à Lechiffonier. Mais intellectuellement seulement, ces deux personnes sont physiquement assez différentes. A moins d'être aveugle, ce dont je doute, vous devriez aisément faire la différence entre ces deux personnes dame Firielle. En plus, comme vous le dites, vous connaissiez bien Lechiffonier. Il peut donc arriver que dans une salle comble, vous reconnaissez la voix et le style de votre ancien ami, mais au premier coup d'�il vous devriez être à-même de faire la distinction. Après avoir vécu un an avec une personne, on ne peut l'oublier.

Vous dites être allé au bureau d'exode car vous souhaitiez vraiment quitter ce comté. Pourquoi donc, comme le souligne Don Querotte, être inscrit sur une liste comtale ? Cela n'a pas de sens, si les gens s'inscrivent sur les listes électorales pour quitter le comté ensuite, où allons-nous ? Vous soutenez une liste, un comte potentiel mais ne voulez pas rester sur ses terres. Cherchez l'erreur.

Il est vrai aussi qu'il a eu le verbe facile à votre encontre. D'après ce qu'ils a dit, dans les propos que vous rapportez, il plaisantait. Je dois bien reconnaître que cela n'était pas de très bon goût comme plaisanterie. Cependant, pourquoi le faire passer pour quelqu'un qu'il n'est pas ? Je suis sûr que si vous aviez continué « normalement », en répondant normalement à ses insultes, bien que je déplore cela, vous ne seriez pas ici. Même moi qui ne me rend que rarement en gargotte, j'y trouve l'ambiance déplorable, suis au courant que certaines personnes crient à la sorcellerie contre ces deux personnes qu'ils pensent être la même. Mais comme le rappelle Don Querotte, l'inquisition est formelle, il n'y a pas de sorcellerie dans cette affaire, ce sont juste deux personnes bien différentes qui ont la même manière de s'exprimer. Visiblement, votre intervention est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, et la victime semble bien décidé à laver son honneur, qu'on le reconnaisse enfin en tant que Don Querotte et personne d'autre.

Quant à vos autres requêtes, je vais y répondre rapidement.
Le trouble à l'ordre public couvre les insultes. Vous l'avez clairement appelé Lechiffonier dans ce but, il s'en est plaint et nous sommes ici pour en discuter.
Et savoir si le juge sera ou non impartial, je vous dirais que quelque soit le juge en exercice, celui-ci ne peut être impartial. Personne ne peut être impartial, les hommes ne sont pas parfait. Peut-être que le prochain juge sera aussi de l'appac. Ou peut-être qu'il sera de votre parti. Soit il sera de votre liste, donc impartial, soit il sera d'une liste concurrente, donc impartial aussi.

Oui, il arrive que Don Querotte insulte, mais ce n'est pas son procès que nous faisons en ce moment, mais, je le rappelle, nous sommes ici pour faire la lumière sur les propos que vous, Dame Firielle, avez tenu envers Don Querotte, en l'appelant Lechiffonier.

Ce que je vois moi, dans tous les cas, c'est que dans ce bureau tout récemment ouvert, vous l'avez appelé Lechiffonier, sachant pertinemment le préjudice moral que cela lui causerait.

Pour cela, je réclame des excuses publiques envers Don Querotte, où vous reconnaissez qu'il n'est pas Lechiffonier, ainsi que 5 écus de frais de dossier.

Fait à Auch, le lundi 7 septembre de l'an 1457
Wevarine, procureur d'Armagnac et de Comminges.

Citation :
Dernière plaidoirie de la défense:

*Firielle reprit la parole*

Si je suis condamnée, ce procès établira une nouvelle jurisprudence, que pour des chamailleries de basse cour on puisse être condamné.
Donc si je suis condamné, je réclamerai un procès contre la Régente Paquerette qui m'a insulté, je réclamerai un procès contre Don_querotte qui m'a insulté, et en tant que bonne citoyenne, je réclamerai un procès pour toutes les insultes que je verrai proférer.
La JUSTICE va avoir du boulot.

A vous de voir si vous voulez voir toute l'armagnac passer devant ce tribunal, à vous de voir si vous voulez montrer une certaine reflexion en abandonnant les poursuites...

C'est tout ce que j'ai à dire.

Je demande un dédommagement auprès du Comté d'Armagnac pour m'avoir fait perdre mon temps si précieux dans ce procès fantoche.

Citation :
La défense a appelé Tokagero à la barre:

Voici son témoignage :
*Le Baron d'Encausse se déplaça au tribunal à la demande de Firielle.*

Bonjour à tous.

Encore une histoire bien armagnacaise, si j'ose m'exprimer ainsi.
Justice manipulée par le pouvoir de régence? Cela reste à prouver mais il est sans conteste qu'il y a de nombreuses irrégularités dans la justice d'Armagnac-Comminges depuis que la Régente est malheureusement arrivée au pouvoir.
Multiplication de procès politique.
Quelle belle réalité que nous avons là.

Refuser la demande de l'accusée quant au changement de juge est une aberration sans nom. En plus des nombreuses vice de forme dans la mise en application, le verdict pourrait être cassé en Cour d'Appel seulement avec la relation qu'entretient la Juge et la Régente avec le plaignant.

Nous ne remettons nullement en cause l'impartialité qu'il sied au poste de juge, mais un homme reste un homme. Enfin, ici une femme.

Condamner les propos de Dame Firielle serait une honte pour la justice Comtale en ayant eu connaissance des pires abominations et insultes dont le plaignant a gratifié les nombreuses personnalités du Comté, ainsi que les insultes de la Régente à l'accusée.

Il n'y a pas à tergiverser pendant des jours.
Dame Firielle doit être relaxée de toutes accusations à son encontre.

Je vous remercie.

Citation :
La défense a appelé Annakronic à la barre:

Voici son témoignage :
*Anna entre dans le Tribunal, et regarde le Procureur si peu scrupuleux.*

Bonjour Gens de Cour.

J�ai entendu dire que la régente appelait à l�exemple d�un autre comté pour une justice plus juste. Le plus simple au préalable serait un peu plus d�intégrité et de rigueur dans l�application de la justice afin que nous puissions y arriver un jour. Je suis désolée d�entrer directement dans le vif du sujet, mais ce Procès n�en est pas un.

Non mais sérieusement. Vous ne citez pas la date des faits. Ensuite, vous dites que le Procès s�ouvre un mercredi 2 septembre et vous finissez par, Fait à Auch le 3. C�était quand finalement ? Et les faits, ils se sont déroulés quand, avant ou après le Procès ?
Ensuite vous citez tous les textes de loi sur le Trouble à l�Ordre Public. Pourquoi ? Vous n�avez pas su trouver le bon article ? C�est à nous de chercher lequel collera le mieux pour ma cliente ? Non mais sérieusement, normalement, vous êtes sensé cité l�article de loi en question, et non tout le chapitre du coutumier.
Votre acte d�accusation ne repose pas sur des faits, vous vous permettez de donner votre opinion, de juger avant le Procès. Nous avons l�impression en vous écoutant que c�est jouer d�avance, que tout est prouvé et bouclé, que ma cliente ne peut que s�expliquer, mais que c�est déjà cuit.
Je rappelle qu�un procès débute par des faits, c�est au juge qu�il appartient de juger, pas au procureur. SI tel est le cas, la justice équitable, juste et impartiale est faussé.
Vous employez des mots comme « il a été prouvé », « J'appellerai sieur Don_Querotte1a barre, pour qu'il nous donne ses impressions »�Ses impressions ? Mais ce ne sont pas ses impressions que nous attendons à une barre de Justice Procureur. C�est un témoignage. J�aimerais qu�une vraie justice se mette en place, avec de la rigueur et pas des procès où le verdict est déjà donné dans l�acte d�accusation et où on ne laisse que la parole à une condamnée.

Ensuite passons à ce qui est reproché à ma cliente. Mais au fait, qu�est ce qui est reprochez à ma cliente ? D�avoir affirmer que Don querrote était Lechiffonier. Mais dans votre petit bout de papier magique qui vous sert de preuve irréfutable, rien ne montre que ma cliente affirme que Lechiffonier et Don querrote.
Rien. On ne sait même pas à qui elle parle. Ce pourrait être n�importe qui ? Lechiffonier par exemple. Mais qui nous dit que c�est Don querrote ?

Regardez le de nouveau votre semblant de preuve. On y voit que ma cliente appelé lors d�une seule rencontre quelqu�un, Lechiffonier. Alors même si nous admettons que c�est ce sieur Don querrote à qui elle répond, elle n�affirme pas qu�ils sont les mêmes. Don querrote le dit lui-même, il a pris les mots, les expressions, les mimiques de son mentor, il est tout à fait compréhensible que ma cliente l�ait appelé Lechiffonier en se trompant de nom. Mais elle n�a pas affirmé qu�il était les mêmes. Et j�espère que notre justice n�est pas de celle qui inculpe pour un changement de nom, ou même qui change le chef d�inculpation pour inculper quand même.

Les faits dont vous parlez sont absents de vos preuves. De plus vous parlez de harcèlement, alors que nous observons sur vos preuves qu�une seule rencontre. Le terme harcèlement est tout à fait déplacer et exagérer de votre part et montre bien votre parti pris. J�espère que le juge saura, lui se montrer impartial et intègre pour le bien de notre justice.

Dans votre réquisitoire, vous changez sieur procureur les faits dont vous accusez ma cliente, maintenant, ce n�est pas le fait d�affirmer d�appeler lechiffonier Don Querrote, mais c�est simplement de l�avoir appelé ainsi et que cela lui causerait un trouble Moral. On ne peut pas changer l�accusation en cours de procès, c�est un principe de base, sinon comment se défendre si les faits dont on vous accuse change à chaque intervention. Dans ce procès, ma cliente est accusez selon vous d�avoir affirmé que Don Querrote et lechiffonier sont les mêmes. Et cette accusation est fausse, le fait que vous la changiez en cours de route montre bien cela.
De plus, dans votre réquisitoire vous nous dites que le fait que cela trouble le moral de Don Querrote équivaut à un Trouble d�Ordre Public. Mais où allons-nous alors ? Il n�y a même plus d�insulte ou une diffamation pour qu�un procès soit lancé ? Le simple fait que quelqu�un s�estime troubler moralement par des propos rend légitime une condamnation selon vous. Nous allons donc avoir une quantité de Procès à lancer. Si j�estime que Don Querrote en m�appelant pauvre femme me trouble moralement, un Procès sera lancé ?

Enfin, vous dites : « Personne ne peut être impartial » Et bien je suis au regret de vous annoncer que non, c�est faux. Votre rôle et celui du juge est d�être impartial. Si vous ne pouvez pas l�être, alors vous n�avez pas à �uvrer dans le domaine de la Justice. Vous nous avouez à que là que vous autoriser une justice partiale que ni vous ni la juge Marino1 n�est partial, je vous remercie de votre honnêteté, mais le procès ne peut être juste et équitable dans ces conditions.

Sachant qu�un grand nombre de vices de procédure ont été mis en évidence et que les faits reprochés ne correspondent en rien aux preuves apportées, je demande la relaxe de ma cliente.

Merci de votre attention.

*Anna se rassoit*

Citation :
L'accusation a appelé Don_querotte1 à la barre

Voici son témoignage :
Don_Querotte, se lève et s'avance à la barre des témoins saluant respectueusement la Cour.

Madame le Juge, Messire le Procureur, mesdames et messires les jurés.

Mon témoignage est le suivant: je me nomme Don_Querotte originaire de la ville de Blois dans l'orléanais.

Je suis venu en Armagnac sur les conseils d'un homme rencontrer en taverne.

Madame la Juge je dois vous dire que j'adore les voyages depuis ma toute petite enfance, déjà mes parents avaient du mal à me garder à la maison.

Cet homme avec lequel j'ai passé plusieurs dizaines d'heures à discuter de cette terre qu'il aimait m'a transmit son amour pour le Comté d'Armagnac, ses bois, sa verdure, ses rivières, etc..., mais il m'a dit qu'autant la région méritait de si installer, autant beaucoup de personnes étaient pénibles, oui "pénible" se sont ses propres mots.

J'ai appris à l'écouter, et des fois si bien qu'il m'arrive d'avoir les mêmes expressions que lui. C'est un grand homme, qui je crois n'a pas été apprécié dans ce pays ou tout est sujet à critiques et parfois calomnie.

cet homme s'appelait "Lechiffonierde Sigognac".
Il est devenu pour moi un mentor, un guide spirituel et j'aime à parler comme lui, sa verve, sa dynamique, sa sintaxe de phrasé tout me plait dans ses discours. Et j'ai pris l'habitude d'employer quelques unes de ses expressions.

Un peu comme les disciples de Christos s'étaient mis à parler comme lui.

Mais je me suis aperçu très vite que j'avais commis une erreur, c'est que les gens qui n'aimaient pas le chiffonier, en vinrent à ne pas m'aimer non plus.
Au total tout au plus une Dizaine de personnes, dont bien sûr la dame ici présente Dame Firielle.

Pourquoi n'aime telle pas lechiffonier, je ne le sais. mais comme j'ai pris son parler ses mimiques et quelques unes des attitudes de cet homme, elle m'a prit en grippe également.

Elle finit par me comparer à lui, et à m'appeler lechiffonier en se moquant de moi, on ne peut pas se moquer d'une personne parce qu'elle ressemble à une autre, n'est-ce pas Madame la Juge?

Au début j'en ai rit, je pensais à de la plaisanterie de mauvais goût, puis je me suis aperçu que c'était beaucoup plus grâve que cela, par son attitude elle à entraînée d'autres personnes à en faire de même. Ce qui à commencer, d'une part à créer un certain trouble dans le publique, puis une diffamation envers moi Madame la juge.

je suis une personne madame la juge, avec ma propre identité, pas celle d'un autre, même s'il était meilleur que moi.

Ainsi, elle ne veux pas reconnaître que je suis Don_Querotte et non lechiffonier.
Pourtant physiquement je ne lui ressemble en rien, il est roux et je suis brun, il était grand de taille et je suis des plus moyens qu'il soit. Il était fier et élégant, je n'ait rien de tout cela. Il était cultivé, et moi je sais à peine lire.

Je n'ai rien à voir avec lui.

Si en fait madame la juge, je partage ses idées, sa façon de penser et de réagir, je n'aime pas comme lui, les menteurs, les magouilleurs, les gens faux. comme lui je ne baisse pas la tête devant un insulteur et je réponds, comme lui je dévoile la bêtise de certains, l'orgueil, et impudence des autres?alors on me traite de "le chiffon" l'insultant et m'inssultant en même temps. Semant le trouble dans l'esprit du peuple et c'est contre cela que je m'élève Madame la juge, Messire procureur, mesdames et messires les jurés.

Ils ont appelés l'Inquisition, et cette dernière à conclut que je n'était pas lechiffonier, alors pourquoi continue-t-elle à m'appeler ainsi?

C'est une diffamation et un trouble à l'ordre publique, entrainant le peuple d'Armagnac à me rejeter, à m'exclure de son cercle, c'est une ségrégation contre ma personne.

Je demande justice, et m'en remets à vous Cour d'Armagnac pour que mon honneur me soit rendue. je demande que vous punissiez Dame Firielle pour sa ségrégation à mon encontre.

Don_Querotte avait fini son témoignage, salua la Cour et retourna à sa place.

Demandant à ce que ses témoins comparaissent pour confirmer, qu'il était sans cesse tributaire de la diffamation de dame Firielle.

J'appelle comme témoin Messire Philipaurus, Duc du Lude et dame Paquerette la Régente du Comté.

Citation :
L'accusation a appelé Philipaurus à la barre:

Voici son témoignage :
Le Lude avait écouté la lecture des actes et les témoins. Après avoir salué les présents il s�adressa au tribunal :


Gens de la cour, Mes Dames, Messires.

Aucun d�entre nous n�est ici compétent pour statuer sur l�identité de qui que ce soit. En ses registres, notre Roy est le seul garant de l�identité des habitants de son royaume.

Nous ne sommes pas réunis ici pour statuer sur cette identité. Nous n�en avons ni le droit ni, je l�affirme, la compétence. Nous sommes ici car Dame Firielle, comme d�autres, s�est approprié ce droit en son offense.

Phil martela

Offense ! Le mot est faible, bien faible.

Gens de la cour, Mes Dames, Messires.

Dieu nous à donné un nom.
C�est la seule possession intangible que nous voyons des autres. On peut dilapider sa fortune, on peut changer de province, on peut changer de royaume !
Notre nom nous suivra partout. Il tracera après la mort notre souvenir dans la mémoire des hommes. Notre nom est notre seul bien inaliénable.

Nous y tenons et en somme fiers. Nul ne doit pouvoir nous l�ôter !

Phil se tourna vers la défense.

C�est à cette identité inaliénable que l�accusé à porté atteinte.

Après un long moment de silence Phil se tourna vers la cour.

C�est le sens de ma présence ici. C�est le sens du témoignage que moi, Philipaurus Mattei, estime de mon devoir d�apporter à cette cour.

Comme tous en notre province, nous suivons chaque jour les déclarations publiques des uns et des autres. Comme tous, j�ai assisté étonné aux prémices de ce vol. Comme tous j�ai vu et entendu les premières attaques contre l�identité de Don_Querotte1.

Ce sera tout d�abord Don Quenotte. Slogan repris en plusieurs endroits.
Don_Quenotte ! Sobriquet pour rallier les rieurs. Don_Quenotte ! Procédé commun à tous les groupes en mal de bouc émissaire.

Don_Querotte1 lui ne cilla pas.

Alors vint le coup de grâce pour l�identité du plaignant. Vint le vol complet de son identité, voint l�usurpation des pouvoir royaux : Le Chiffonier. C�est ainsi qu'un, puis deux, puis trois ont décidé de le renommer.

L�avocat de la Défense peut s�évertuer à nier l�offense. Dame Firielle ici même devant nous signera son forfait «je n�ai parlé qu�une fois » ou encore parlant de Le Chiffonier et de Don_Querotte1« et bien pour moi ce sont les mêmes, excusez moi mais je connais bien ».

Phil se tourna vers la défense et repris lentement les mots de l�accusé.

« Excusez-moi »

Ce ne sont pas là les légitimes excuses que réclame sa faute.

Ce ne sont pas là les légitimes excuses que la procure à réclamées.

Je veux ici rapporter que j�ai vu au cours de ma vie bien des querelles, jamais je n�avais vu un habitant proférer de telles accusations contre un autre.

Oui, trouble à l�ordre public ! Oui accusation sans preuves !

Quelque soient les adjectifs, jamais je n�avais encore vu une telle provocation. Jamais je n�avais encore vu un accusé répéter sa forfaiture jusque dans son tribunal.

Jamais je n�avais encore vu au sein d�une enceinte de tribunal un avocat accuser un juge de partialité avant qu�il ne s�exprime. Jamais je n�avais encore vu tenter d�étouffer à ce point un forfait.

Phil sortit un dossier,

Gens de la cour,

J�ai fait ici état de prémices. J�ai demandé en son temps à nos scribes d�en établir les actes. Elles sont à votre disposition et je les envoie à vos services.

Enfin, avec le calme qui convient en ce lieu, Le Lude s�inclina,

Gens de la cour,

Les faits sont devant nous tous, simple, clair. Il ne m�appartient pas de dicter votre jugement.

Gens de la cour, Mes Dames, Messires,

J�en ai terminé.

Revenir en haut Aller en bas
 
Firielle (Relaxée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Relaxée]22/07/1455-Lealisa-Infraction édit du Grand Prévôt
» [relaxée]02/01/1455-Melodie871-Haute Trahison
» [Relaxé] [Sorcellerie] Choupettezou59 (16/06/1457)
» [Escroquerie-JDH] Sulayman (13/06/1458) Relaxé
» [Relaxé]28/05/1455-Siuol-Rupture de Bannissement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institutions en Comté d'Armagnac et de Comminges :: Torre de Justiça - Tour de Justice :: Archives Judiciaires :: Archives des Procés :: D - E - F-
Sauter vers: