AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Paquerette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisha

avatar

Féminin Nombre de messages : 2564
Ville/Comté de résidence : Auch, Comté d'Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 27/07/2008

Velin d'identité
Résidence: Auch

MessageSujet: Paquerette   12/2/2010, 21:33

Citation :
Ville du délit : salle d'audiance
Nature du délit : TOP
Nom de l'accusé : Paquerette
Nom de la victime : Lea_
Témoins éventuels : toutes les personnes présentes en salle d'audiance à ce moment là
Personne ayant traité l'affaire : Eloane
Commentaires : Insultes proférées contre la comtesse
Preuves et témoignages : http://i64.servimg.com/u/f64/13/14/66/91/paquit10.jpg
Lien vers le dossier : http://armagnac.forumsactifs.com/police-f188/top-paquerette-9-02-1458-t5220.htm#77705
Revenir en haut Aller en bas
Elisha

avatar

Féminin Nombre de messages : 2564
Ville/Comté de résidence : Auch, Comté d'Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 27/07/2008

Velin d'identité
Résidence: Auch

MessageSujet: Re: Paquerette   12/2/2010, 21:52

* Altania, Procureur depuis peu, arriva en cour de Justice. Le dossier qui allait être ouvert allait être l'un des plus difficiles... *

Votre honneur. Nous sommes réunis en ce 13éme de Février 1458 pour juger de l'affaire concernant Dame Paquerette. Elle est convoquée en ce jour pour insulte envers la Comtesse des Comtés d'Armagnac et de Comminges, avec comme Chef d'Accusation Touble à l'Ordre Public.

Tout d'abord, je vous résume la vie de Dame Paquerette. Habitante de notre Comté, plus précisément de Lectoure, Paysanne, elle posséde un élevage de moutons. Elle est Conseillére Comtale.

La Justice reproche a cette Dame d'avoir insulter notre Comtesse, Sa Grandeur Léa de Franchimont, Dame de Noilhan.

Les paroles, que vous verrez en tant que preuves jointes à la fin de mon acte d'accusation, ont été prononcées en salle d'audience publique le 7 Février de cette même année.

Elle précise, et je cite: "Ce couple hautain qui est censé gérer notre Comté et qui nous prend tous pour des idiots a bien du mal à s'exprimer correctement. Quand il s'agit de persifler, ils savent faire mais cette xxxxxxxxxxx comtesse change d'avis sans arrêt, elle ne comprend rien à l'économie et se fiche pas mal des gens et xxxxxxxxxxxxxson mari ne sait rien faire d'autre que se pâmer devant elle. "

De par ses paroles:
- Elle dénigre le présent Conseil Comtal, sous la présidence de Sa Grandeur la Comtesse Léa de Franchimont ;
- Elle insulte la Comtesse ;
- Elle insulte l'intelligence de notr Comtesse en précisant qu'elle ne connait rien.

Ce genre de comportement n'est pas acceptable de la part d'une habitante du Comté, mais de la part d'une Conseillére Comtale.

Avant de vous citer les articles de la loi enfreinte ainsi que les piéces servant de preuves, il convient de rappeler que tout accusé peut voir sa défense assurée par un avocat du barreau d'Armagnac et de Comminges a cette adresse: http://armagnac.forumsactifs.com/accueil-du-barreau-des-avocats-f30/fonctionnement-du-barreau-d-armagnac-t3719.htm
Les avocats sont : Sieur Genesys et Dame Annakronic.

Dame Paquerette, ici présente, doit se justifier sur les paroles qu'elle a prononcées:
- Trouble à l'Ordre Public : "Se définit comme le fait de nuire au bon fonctionnement de la communauté ou tout organe de la vie civique. Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes pourra être considéré comme trouble à l'ordre public. Est également assimilé le refus d'obtempérer aux injonctions des représentants de la loi "
- Article 1. De l’insulte : Se définit par des propos injurieux tenus hors de la mesure d’une conversation convenable à l’encontre d’un autre citoyen.
- Article 2. De la diffamation : Se définit par des propos sans fondement visant à atténuer la crédibilité d’un autre citoyen.

Voici ensuite la preuve:
http://i64.servimg.com/u/f64/13/14/66/91/paquit10.jpg

Avant de laisser la parole a l'accusée, je rappelle que ce n'est pas la premiére fois que l'accusée se fait reprendre par notre Comtesse. La preuve en gargotte comtale.
Dame Paquerette, qu'avez vous a dire pour votre défense ?


Dernière édition par Altania le 15/2/2010, 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elisha

avatar

Féminin Nombre de messages : 2564
Ville/Comté de résidence : Auch, Comté d'Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 27/07/2008

Velin d'identité
Résidence: Auch

MessageSujet: Re: Paquerette   13/2/2010, 19:20

Firielle il manque quelquechose non ?
Revenir en haut Aller en bas
Firielle
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1023
Ville/Comté de résidence : Loin
Charge : Pour son Comté
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Paquerette   13/2/2010, 19:56

Il faudrait un témoin qui était présent durant la scène où elle a insulté la Comtesse, j'étais là, tu peux peut être utilisé mon poste juste après où je lui demande de faire des excuses publiques.

C'est un peu tendu de m'utiliser Mad

Soit tu trouves un témoin, soit tu peux toujours dire que ce n'est pas la première fois que la Comtesse la reprend, et tu peux trouver d'autres choses dans la salle d'audience.

Mais autrement je ne vois rien qui manque.

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesroyaumes.com
Elisha

avatar

Féminin Nombre de messages : 2564
Ville/Comté de résidence : Auch, Comté d'Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 27/07/2008

Velin d'identité
Résidence: Auch

MessageSujet: Re: Paquerette   13/2/2010, 20:30

Te mettre comme témoin est impossible. La Comtesse c'est possible mais dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Elisha

avatar

Féminin Nombre de messages : 2564
Ville/Comté de résidence : Auch, Comté d'Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 27/07/2008

Velin d'identité
Résidence: Auch

MessageSujet: Re: Paquerette   15/2/2010, 21:33


      Comtés d'Armagnac et de Comminges
        Office de Justice

          Procés pour "Trouble à l'Ordre Public"

          Nom de l'accusé: Paquerette

          Procureur: Altania
          Juge: Firielle


          • Acte d'accusation
            Citation :
            * Altania, Procureur depuis peu, arriva en cour de Justice. Le dossier qui allait être ouvert allait être l'un des plus difficiles... *

            Votre honneur. Nous sommes réunis en ce 13éme de Février 1458 pour juger de l'affaire concernant Dame Paquerette. Elle est convoquée en ce jour pour insulte envers la Comtesse des Comtés d'Armagnac et de Comminges, avec comme Chef d'Accusation Touble à l'Ordre Public.

            Tout d'abord, je vous résume la vie de Dame Paquerette. Habitante de notre Comté, plus précisément de Lectoure, Paysanne, elle posséde un élevage de moutons. Elle est Conseillére Comtale.

            La Justice reproche a cette Dame d'avoir insulter notre Comtesse, Sa Grandeur Léa de Franchimont, Dame de Noilhan.

            Les paroles, que vous verrez en tant que preuves jointes à la fin de mon acte d'accusation, ont été prononcées en salle d'audience publique le 7 Février de cette même année.

            Elle précise, et je cite: "Ce couple hautain qui est censé gérer notre Comté et qui nous prend tous pour des idiots a bien du mal à s'exprimer correctement. Quand il s'agit de persifler, ils savent faire mais cette xxxxxxxxxxx comtesse change d'avis sans arrêt, elle ne comprend rien à l'économie et se fiche pas mal des gens et xxxxxxxxxxxxxson mari ne sait rien faire d'autre que se pâmer devant elle. "

            De par ses paroles:
            - Elle dénigre le présent Conseil Comtal, sous la présidence de Sa Grandeur la Comtesse Léa de Franchimont ;
            - Elle insulte la Comtesse ;
            - Elle insulte l'intelligence de notr Comtesse en précisant qu'elle ne connait rien.

            Ce genre de comportement n'est pas acceptable de la part d'une habitante du Comté, mais de la part d'une Conseillére Comtale.

            Avant de vous citer les articles de la loi enfreinte ainsi que les piéces servant de preuves, il convient de rappeler que tout accusé peut voir sa défense assurée par un avocat du barreau d'Armagnac et de Comminges a cette adresse: http://armagnac.forumsactifs.com/accueil-du-barreau-des-avocats-f30/fonctionnement-du-barreau-d-armagnac-t3719.htm
            Les avocats sont : Sieur Genesys et Dame Annakronic.

            Dame Paquerette, ici présente, doit se justifier sur les paroles qu'elle a prononcées:
            - Trouble à l'Ordre Public : "Se définit comme le fait de nuire au bon fonctionnement de la communauté ou tout organe de la vie civique. Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes pourra être considéré comme trouble à l'ordre public. Est également assimilé le refus d'obtempérer aux injonctions des représentants de la loi "
            - Article 1. De l�insulte : Se définit par des propos injurieux tenus hors de la mesure d�une conversation convenable à l�encontre d�un autre citoyen.
            - Article 2. De la diffamation : Se définit par des propos sans fondement visant à atténuer la crédibilité d�un autre citoyen.

            Voici ensuite la preuve:
            http://i64.servimg.com/u/f64/13/14/66/91/paquit10.jpg

            Avant de laisser la parole a l'accusée, je rappelle que ce n'est pas la premiére fois que l'accusée se fait reprendre par notre Comtesse. La preuve en gargotte comtale.
            Dame Paquerette, qu'avez vous a dire pour votre défense ?

          • Premiére plaidoirie de la défense
            Citation :
            Paquerette entre au tribunal, observant tout ce qui se passe autour d'elle. Lorsqu'on lui demande sa plaidoirie, elle s'avance à la barre.

            Madame la juge,
            Tout d'abord, je me permets de rectifier ce qui est dit me concernant. J'habite bien Lectoure mais je n'ai jamais eu de moutons. C'est un élevage de cochons dont je m'occupe.

            Madame la Procureur m'accuse de dénigrer le Conseil Comtal et d'insulter la Comtesse et son intelligence.
            Je ne prononce aucune parole contre le conseil comtal, bien au contraire, puisque je dis que "le conseil comporte des conseillers expérimentés et responsables".
            Je ne parle que de la Comtesse et de son mari. Quelles insultes ai je proféré contre eux ? Je ne vois aucun terme insultant.

            Il est aussi dit que ce n'est pas la première fois que je me ferais "reprendre" par la Comtesse. Je dois dire que chaque fois que celle-ci s'adresse à moi, elle le fait en persiflant, en termes blessants et injurieux, disant que "je ne sais rien", que "je ne comprends rien", que "je n'ai pas d'éducation"... ; elle dit de moi que j'ai "une attitude inqualifiable" et une "diarrhée verbale" sans jamais justifier ses propos... Que sais je encore ? Mes termes sont beaucoup moins agressifs que les siens. La comtesse se doit de montrer l'exemple. On peut dire que je suis loin de cet exemple !!! Je peux vous procurer copie de ces agressions verbales si vous le souhaitez.

            Malgré les conseils des personnes s'occupant de justice en Armagnac, la Comtesse a poussé la Procure à me mettre en procès pour insultes. J'ai dit que "cette comtesse change d'avis sans arrêt, elle ne comprend rien à l'économie..." et "... la Comtesse a déjà du oublier cette obligation..." Il ne me semble point que ces termes soient "insultants" !

            Quels sont mes torts ? Le seul est de ne pas être d'accord avec la Comtesse.
            Dès que je suis arrivée au Conseil, celle-ci, qui pourtant ne me connaissait pas, a décidé que je n'étais pas capable d'assumer une fonction et elle m'a tenu à l'écart de tout travail au conseil.
            Au bout d'à peine un mois, alors que je m'opposais à sa façon de diriger le Comté, la Comtesse a décidé de m'exclure du Conseil et bien que j'ai été élue par le peuple, elle m'en a interdit l'accès sans raison. Je ne faisais, au conseil, que le peu de travail que peut faire un conseiller sans fonction.
            Je me suis opposé, il est vrai, à ce qu'on déclare une décision prise à l'unanimité alors qu'elle avait obtenu 7 voix sur 9, et nous sommes 12 conseillers à voter, normalement. Mais la Comtesse exigeait que tout le monde déclare une unanimité sur la question !

            J'ai continué à m'opposer à la conduite d'une politique que je trouve mauvaise pour le Comté, comme, par exemple, le fait de demander au Conseil comtal de se prononcer pour l'existence de mariages civils célébrés par nos maires, alors de plus qu'aucune personne ne le demandait et que pas un avis sur ce sujet n'a été souhaité des autorités aristotéliciennes.

            Alors ? Injures de ma part ? Insultes ? Trouble à l'ordre public ? Où ? Pourquoi ? Comment ?

            Sur cette interrogation, Paquerette s'assit.

          • Réquisitoire de l'accusation
            Citation :
            * Offusquée, elle répondit quand sa parole allait être écoutée... *

            Dame Paquerette, vous vous appuyez sur les dires de Messire Philipaurus quand vous dites ceci: "Malgré les conseils des personnes s'occupant de justice en Armagnac, la Comtesse a poussé la Procure à me mettre en procès pour insultes." ou vous le savez autrement ?

            Petite écart au passage pour Messire Philipaurus: ce que vous dites icelieu vient du Conseil Comtal. Lieu où l'on est censé garder secret tout les débats et paroles. Je tenais a le rappeler pour le futur, c'est d'ailleurs interdit au passage...

            Revenons en a l'accusée, Dame Paquerette. Vous dites parler de Conseillers expérimentés et responsables, mais vous ne le dites pas pour tous. Lorsque l'on est Conseil Comtal, on se doit de faire preuve d'unicité devant le public. Le fait que vous detestiez, et je ne dis pas que c'est possible, ne vous donne pas le droit de prononcer ce genre de paroles.

            Elle vous a interdis l'accés sans raison vous dites ? Je ne crois pas non ! Beaucoup ont été destitués ou bannis sans raison. Vous proferez des paroles contraires a l'éthique du Conseil Comtal, vous continuez même en ces lieux plutôt que d'avouer vos paroles.

            Quand au chef d'accusation, les insultes sont considérées comme trouble à l'ordre public. Les preuves sont en gargotte et sont visibles par tous.

            Voyez vous, lorsque l'on accuse quelqu'un de quelquechose, on en apporte les preuves. Vous dites que la Comtesse vous parle mal, en avez vous des preuves ? Je n'y crois pas une seule seconde. Le fait qu'elle puisse vous parler mal en privé est possible, lorsque l'on est dans une discussion où il n'y a que deux participants, c'est normal de s'exprimer librement. Mais vous, Dame Paquerette, vous ne vous exprimez pas en privé mais en public !

            Cela n'est pas tolérable du tout !

            * Elle se tourna vers le Juge... *

            Votre honneur, je requiert une peine d'un écus symbolique, majoré de trois écus pour frais de dossier, assortie d'une peine d'inégibilité de deux mois étant donné son entêtement et son maintien de ses paroles.

            Je vous laise juge et m'en remet a votre verdict.

          • Derniére plaidoirie de la défense
            Citation :
            *Paquerette haussa les épaules devant une telle ignorance.*

            Madame, Il est normal qu une élue du peuple sache ce qui se passe dans son conseil.

            Il n y a rien de choquant non plus a ce que les habitants sachent ce que disent et font ceux qui se présentent à leur suffrage. Ceci la base de l éthique pour un élu. Qu un conseiller ne dévoile pas ce qui concerne la sécurité ou les marchés du Comté, je peux comprendre, mais pour le reste, il n y a pas de secret. N est ce pas ce qui est prévu dans notre coutumier ?

            Je ne peux pas entendre dire ici -Lorsque l on est Conseil Comtal, on se doit de faire preuve d unicité devant le public-
            Je n ai pas de public. Nous, élus par le peuple, n avons pas de public mais seulement le peuple qui nous dit, à chaque nouveau mandat, si nos actions vont dans le sens qu'il souhaite.

            De plus, un élu ne peut pas avoir un langage côté cour et un autre côté jardin. Il ne doit pas faire preuve d Unicité devant qui que ce soit !

            L Unicité c est la pensée unique et l interdiction de l expression de l autre. Nous ne voulons pas de votre unicité. Nous représentons notre peuple dans la diversité conformément aux règles de notre royaume de France.
            Non à l unicité dans l expression. Oui à l unité dans les taches de gestion et de défense de notre terre.
            Oui à l unité. Oui à l Unité et la liberté d expression. Si je fais partie d une liste qui s appelle Unité, Devoir et Liberté, ce n est pas pour un jeu de mots mais parce que ce sont les valeurs que nous défendons.

            Nous ne voulons pas d un monde ou un procureur aux ordres déciderait en place et lieu du peuple de qui peut voter ou être élu.

            De ce monde nous ne voulons pas. Si c est celui que vous proposez, nous ne vous suivrons pas.

            Où est la justice dans la démarche de la procure ?
            Où sont les preuves de mes supposées insultes ?
            La comtesse m a d abord ignoré lors de sa présentation au conseil.
            15 jours à peine après l annonce du conseil, Messire le mari de la Comtesse m incluait dans ses pamphlets.
            2 jours plus tard, la comtesse m a agressé, alors que je ne faisais que discuter, avec d autres, de sujets intéressant le Comté. Vous n y croyez pas ? Regardez donc cela :

            Je vous joins aussi ma réponse, je crois savoir ce que vous allez en dire mais je ne renie pas mes mots et je peux les expliquer. Vous ne pouvez pas nier que c est la Comtesse qui, la première, a médit de moi.
            Je n'aurais donc pas le droit de répondre ? Suis je une conseillère au rabais ?
            Et cela n'est pas privé... Par Aristote, jamais je n'ai parlé et jamais je ne parlerais en privé à la Comtesse Léa.

            Où est la Justice ? C est la deuxième fois, en moins d une semaine, que la procure réclame des peines d inégibilité contre des membres de listes opposées à celles que conduit Dame Altania. Faisons nous ici des procès politiques ?
            Nous sommes bien loin d un simple traitement emphatique de propos tenus en Gargotte. Nous ne pouvons pas croire que Dame Altania utilise sa fonction de procureur comme d un instrument de terreur pour faire taire ceux qui ne sont pas d accord. Nous ne pourrions accepter cela si cela était.

            Dans Quinze jours, quoique que vous en pensiez, nous seront présents sur les listes de notre choix. Nous serons présents au conseil où nous et tous ceux qui croient en l Armagnac et Comminges imposerons le respect du peuple.

          • Témoin n°1 de la défense "Philipaurus"
            Citation :
            *Phil se présenta en salle,*

            Salua le procureur Dame Altania, puis le juge Dame Firielle qu il croisait au conseil tous les jours, puis un peu surpris demanda.

            Je constate l absence de l a plaignante dame Lea. Pourtant elle, tout comme vous madame le juge insista beaucoup au conseil envers vous ma dame le procureur pour que ce procès ait lieu.

            Si je me souviens bien au conseil�

            *Phil s arrêta un instant et regarda la cour.*

            Excusez moi un instant, je dois tout d abord permettre à l accusé Dame Paquerette de prendre connaissance des débats du conseil sur son procès que son statut d élu du peuple l autorise à connaître.

            *Phil se tourna vers Dame Paquerette*

            Donc au conseil, le 11 juillet notre procureur est venu dire qu elle ne souhaitait pas instruire ce dossier. Elle a rappelé que suite au propos fait en gargotte est ici retracé, vous, dame Paquerette aviez été exclu du conseil par la comtesse est qu a son sens ceci suffisait.

            Faisait-elle référence à l absence dans la juridiction d armagnac ou même dans les habitudes de notre royaume de peine d exclusion d un élu du conseil pour des propos de cette nature en gargote, pensait elle qu une double peine lui semblait excessive ? En tous cas notre procureur décidait de ne pas donner suite.

            Pourtant vous êtes ici.

            En effet notre juge, dame Firielle insista pour un procès, les faits étant gravissimes. Dame Lea exigea à son tour. L insulte valait procès.

            Je dois dire que notre procureur regimba encore, elle ne voyait pas d injure, elle expliqua que d autre avait pire et que ceci a son sens ressemblait trop a un procès politique. Que ce procès ne ressemblait à rien.

            Elle avait un problème notre procureur, elle se demandait au plaignant que mettre comme amende... et en posait la question au juge et la comtesse.
            je dois dire que c était criant de vérité que beaucoup d entre nous pensait que ceci s arrêterai là.

            Mais nous sommes ici�

            La comtesse ordonna et le juge renchéri en disant qu il fallait rechercher des témoins. Le procureur parti a contre c�ur faire son procès en affirmant une nouvelle fois qu il ne voyait aucune insulte.

            Nous sommes donc ici.

            Voici dame Paquerette ce que l on a essayé par votre exclusion de cacher à l élue que vous êtes.

            *Phil se tourna vers la cour d Armagnac et de Comminges*.

            Ce procès, votre procès madame le juge car c est vous qui l avez voulu et presque instruit.

            Votre procès est ridicule. Il ridiculise notre province et notre justice plus que les propos de l accusé.

            Le conseil, notre conseil ne se sent pas dénigré par ses propos.

            Nul autre conseillé que vous madame le juge et la comtesse n a vu dans les propos de Dame Paquerette d injure de nature à justifier ce procès.

            Le procureur n a demandé nul amende et c est bien logique.

            Aucune amende n est en mesure de persuader ceux qui pensent le contraire que notre comtesse est experte en économie.

            Il est encore temps madame le juge. Il est encore temps pour vous deux de stopper là cette farce.

            Il est encore de ne pas donné au propos de Dame Paquerette et à votre acharnement à la poursuivre plus de publicité
          • Témoin n°2 de la défense "Amadeus0"
            Citation :
            Amadeus0 s'avança à la barre.

            Bonjour madame la Juge, madame la procureur,

            Dans l'acte d'accusation de madame la procureur je ne vois aucune insulte. Je ne vois que des honomatopées des XXXXXXXX partout, ou est l'insulte de traiter quelqu'un de XXXXXX, d'ailleurs lorsque l'on porte plainte c'est toujours ou presque contre XXXXXXXXX, X c'est personne. Amadeus Sourit à la juge.

            Si je vous traite de XXXXXXXX pensez-vous que cela soit une insulte madame la Juge? je peux vous appeler madame XXXX simplement parce que j'ignore votre nom, donc aucune insulte dans tout cela!

            Comme l'a si justement déclaré damoizelle paquerette, ce n'est pas une question d'insulte c'est une question de mésentente féminine, la Comtesse est jalouse des autres amoureux,qui sont aussi heureux qu'elle; lorsqu'il ne s'agit pas d'elle se pâmant au bras de son mari, enfin mari oui, si on veut. rien d'injurieux dans tout cela. De plus si la Comtesse veut être respecter et bien qu'elle respecte les autres, qu'elle nous montre l'exemple. Au moindre mot dans lequel on est pas d'accord avec elle, elle traduit cela par une insulte; Il faudrait peut-être définir exactement le terme "insulte", ne trouvez-vous pas?

            Moi, elle me traite de "bouffon" et on m'a fait remarqué qu'en notre belle époque de 1458, le mot "bouffon" n'est pas une insulte, c'est presque une qualité. je pense que XXXXXXX n'est pas une insulte non plus, pas plus importante que bouffon c'est certain. je parierait que bouffon dans quelques années sera plus une insulte que XXXXXX.

            De plus madame la procureur, nous parle d'insulter "l'intelligence de la Comtesse", je pense que madame la Procureur à une faible idée de ce qu'est "l'intelligence", car sinon elle ne soulèverait pas ce point concernant la Comtesse, car on peut être Comtesse et pas obligatoirement intelligente, n'est-ce pas? l'intelligence est un don de Dieu; Il en donne peu à certains et beaucoup à d'autres, que voulez-vous, c'est ainsi, on ne peut reprocher à une personne de ne pas être intelligente, c'est Dieu qui l'a voulu ainsi. La comtesse en a peut-être peu, mais nous n'y pouvons rien; En tout cas je suis témoin que Demoizelle Paquerette n'a jamais dit ni même pensé, j'en suis convaincu, que la Comtesse était inintelligente.

            Moi, en tant que bouffon de la comtesse je le dis souvent, mais je suis bouffon c'est pas pareil, et un bouffon peut dires toutes les vérités qu'il veut, ..... des bêtises aussi d'ailleurs.

            Non, voyez-vous je pense que Dame la Procureur à une tendance à vouloir toujours imposer des règles, des lois, des commandements, c'est son truc, une déformation professionnelle. Il faut la surveiller, elle pourrait tombée dans l'autoritarisme profond, et c'est inquiétant pour quelqu'un qui se présente aux élections. L'Armagnac étant encore pour le moment, un Comté libre, vu qu'elle n'est pas au pouvoir.

            La position de la procureur est un noeud de déformations des faits, exemple : je la cite:

            "Le fait qu'elle puisse vous parler mal en privé est possible, lorsque l'on est dans une discussion où il n'y a que deux participants, c'est normal de s'exprimer librement." donc dire à quelqu'un dans les yeux que c'est une dévergoigneuse, c'est moins grâve que de dire quand on est trois vous êtes XXXXX, oui, c'est logique, n'est-ce pas?

            Mais les discussions et insultes que dit la Comtesse c'est pas seulement quand elles sont que elles deux, ça se passe en tous lieux et tout le monde le sait, et si elle n'insultait que Damoizelle paquerette, mais elle insulte aussi
            d'autres personnes. Alors laissez-moi rire avec les XXXXXX de Damoizelle Paquerette.

            la procure dit : il y a des preuves en gargotte, désolé je n'ai rien vu ni rien entendu de tel, en gargotte.

            mais le bouquet final de la procureur c'est de demandé l'inéligibilité, là c'est le sommet. C'est l'incohérance totale.

            Elle demande 1 écu d'amende plus trois pour les frais, se qui est insignifiant, mais par contre 2 mois d'inéligibilité, car d'un autre côté s'est grâve. Incohérence totale je vous dis. Bin voyons, elle est je vous le rappelle candidate aux élections, donc éliminer,comme elle se plait à le dire, son "adversaire". Si ce procès n'est pas politique qu'est-ce qu'il est?

            Madame la procureur par respect pour madame la juge ici présente et pour cette cour, je ne vous dirais ce que je pense de vous, mais c'est pire que XXXX, mais je peux vous dire que nous ferons tout notre possible pour que vous ne soyez pas comtesse, car nous voulons garder l'Armagnac libre, hors de tout autoritarisme, et peut-être pire venant de votre part.

            Laissez-moi rire, vous préchez l'unicité alors que vos "collègues politiques" vous les traités comme des adversaires et des ennemis, comment osez-vous parler d'unicité, peut-être ne parlez vous que de vous-même, seule comme être unique et au-dessus de tous, le nombril du monde?! c'est cela n'est-ce pas?

            Je dis oui à l'unité, oui, au rassemblement, oui au partage! mais non à l'unicité, non à l'uniformité de penser, de s"habiller, non à l'autoritarisme si proche de la dictature. Vive la liberté de pensé et de s'exprimer, oui à la tolérance et à la différence.

            Mais revenons a la pauvre accusée ici présente, elle élève des cochons, déjà c'est pas drôle, être dans le purin tous les jours, l'odeur et tout le reste. La Procureur se trompe pour des moutons, ce qui démontre un dossier mal étudié, mal ficelé une certaine néglicence.
            J'espère qu'elle ne nous fera pas cela si jamais, et je dis si jamais, elle devient Comtesse!

            Laissez cette, encore presque enfant, vivre en paix, vous qui la préchez tant la paix, mais ne la pratiquez pas, madame la procureur. Qu'elle retourne chez elle et nous apporte la viande si nécecaire à notre comté. Chacun chez soi et les "cochons" seront bien gardés.

            Elle à dit XXXXXXXXX à la Comtesse,et bien moi aussi je lui dit XXXXXXX et même YYYYYYYY à la comtesse, je peux même changer pour un ou plusieurs "M" à la Comtesse, et ou est l'injure? nul part, c'est purement psychologique, dans la tête, parfois tortueuse de certains, certaines.

            Madame la juge, je vous fais confiance bien que vous vous soyez complètement plantée sur mon procès, voyez-vous je laisserai la Cour d'Appel trancher. mais pour damoiselle Paquerette, je fais une nouvelle fois appel à votre sagesse, à votre bon sens du jugement et de la paix.

            Amadeus0 salua la cour et parti s'assoir sur un banc qui craqua presque sous son poids.

          • Témoin n°1 de l'accusation "Altania"
            Citation :
            [Petite erreur de copier-coller. Nous sommes le 15éme de Février et non le 13éme comme le dit l'acte d'accusation.]

            Fait le 15éme de Février 1458 ;
            Altania de la Croix de Bramafan, Procureur des Comtés d'Armagnac et de Comminges.

          • Verdict
            Citation :
            Nous, Firielle, juge d'Armagnac et des Comminges, dans l'affaire opposant dame Paquerette au Comté d'Armagnac et des Comminges, déclarons la prévenue relaxé.

            Considérant qu'il y a bien eu insulte mais camouflé par la suite avec des XXX.

            Considérant que Dame Paquerette a déjà été sanctionné par son exclusion du Conseil Comtal, et trouvant cela suffisant comme condamnation.

            Rappelons cependant que ceci est un dernier avertissement, qu'au prochain problème de ce genre avec Dame Paquerette, la justice ne sera pas aussi clémente.

            Rappelons à Messire Philipaurus qu'il n'a pas à dévoiler ce qui se dit au Conseil Comtal devant tout le monde, passons pour cette fois mais ceci est notre dernière marque de tolérance.

            Considérant ma demande de mettre en procès Dame Paquerette justifiée par le principe que la justice est la même pour tous, peu importe le verdict.

            Déclarons Dame Paquerette relaxée.
            Précisions que ce verdict fait marque d'un avertissement.

            L'audience est levée.

            Vous pouvez faire appel de ce verdict devant la Cour d'Appel.

            Firielle, juge d'Armagnac et des Comminges,
            Le 22 février de l'an 1458


Dernière édition par Altania le 28/2/2010, 10:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Firielle
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1023
Ville/Comté de résidence : Loin
Charge : Pour son Comté
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Paquerette   20/2/2010, 20:32

Je ne suis pas sure que Phil ait le droit de dévoiler dans son témoignage des choses qui se sont dites au Conseil ... On peut faire quelque chose?

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesroyaumes.com
Elisha

avatar

Féminin Nombre de messages : 2564
Ville/Comté de résidence : Auch, Comté d'Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 27/07/2008

Velin d'identité
Résidence: Auch

MessageSujet: Re: Paquerette   20/2/2010, 20:45

Bah j'ai été bannie pour ca en Rouergue... Divulguation d'information émanant du Conseil Comtal... Aprés, je suis pas certaine qu'on le peut...
Revenir en haut Aller en bas
Firielle
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1023
Ville/Comté de résidence : Loin
Charge : Pour son Comté
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Paquerette   20/2/2010, 23:11

On va encore s'en prendre plein la gueule si on lui un procès ...

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesroyaumes.com
Elisha

avatar

Féminin Nombre de messages : 2564
Ville/Comté de résidence : Auch, Comté d'Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 27/07/2008

Velin d'identité
Résidence: Auch

MessageSujet: Re: Paquerette   21/2/2010, 09:44

Dés que je le vois, je lui en parle en privé. Un procés pour si peu me rappelerait le Rouergue, ce que je ne veux pas. Et la par contre, même si j'en reçois l'ordre de la Comtesse, je ne le ferais pas !
Revenir en haut Aller en bas
Firielle
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1023
Ville/Comté de résidence : Loin
Charge : Pour son Comté
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Paquerette   21/2/2010, 11:11

Tu le connais, il va encore dire qu'il a toujours raison ...

Je suis d'accord pour le procès hein, on n'en fait pas mais c'est casse pied les gens qui ne respectent pas les règles.

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesroyaumes.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paquerette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paquerette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Mariage de Paquerette et de Philipaurus.
» Baby B ~ Viens au pays de la pâquerette t"y sera bien ! Avec moi ... ?
» Retard Pâquerette
» BEHATI - coup de paquerette dans ta tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institutions en Comté d'Armagnac et de Comminges :: Torre de Justiça - Tour de Justice :: Archives Judiciaires :: Archives des Procés :: P - Q - R-
Sauter vers: