AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charte de la Chancellerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paquerette
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1004
Date d'inscription : 21/04/2008

Velin d'identité
Résidence: Lectoure

MessageSujet: Charte de la Chancellerie   15/8/2011, 00:51


    DÉCRET : DU CORPS DIPLOMATIQUE D'ARMAGNAC ET DE COMMINGES


      I - DE LA FONCTION D'AMBASSADEUR

        Se dit Ambassadeur d'Armagnac et Comminges, tout représentant mandaté par le Conseil Comtal d’Armagnac et de Comminges pour des missions diplomatiques auprès d'une ou plusieurs provinces extérieures, selon les mandats disponibles. L'Ambassadeur est subordonné à la Chancellerie d'Armagnac et de Comminges, sous l'autorité du Chancelier et de son Vice-Chancelier.

        L'ensemble des Ambassadeurs d'Armagnac et de Comminges constitue de Corps Diplomatique de l'Armagnac et de Comminges.


      II - DE LA NOMINATION DES AMBASSADEURS

        Tout Sujet d'Armagnac et de Comminges désireux d'intégrer le corps diplomatique devra adresser une lettre de présentation et de motivation au Chancelier ou au Vice-Chancelier en exercice. Un casier judiciaire vierge de toute condamnation en Armagnac et Comminges sera requis pour toute candidature. Un candidat en cours de procès sera débouté automatiquement de sa demande.
        Tout candidat retenu devra ensuite passer un entretien avec le Chancelier, ou par défaut le Vice-Chancelier, jaugeront des compétences dudit candidat selon le poste visé, et statueront sur la candidature présentée, en leur âme et conscience, pour validation au Conseil Comtal en exercice.
        Tout Ambassadeur en poste, ayant caché l'existence d'uncasier judiciaire le concernant, se verra suspendu ou révoqué, sur décision discrétionnaire du Chancelier.

        Tout Ambassadeur en poste est reconduit de fait à chaque élection de Conseil Comtal, sauf demande expresse de l'intéressé, vote de défiance du nouveau Conseil Comtal, ou demande du Chancelier en exercice.


      III - DE LA NOMINATION DU CHANCELIER ET DU VICE-CHANCELIER

        Le Chancelier est nommé/renouvelé dans ses fonctions par vote de confiance du Conseil Comtal en exercice, par vote majoritaire, sur présentation du curriculum vitae de l'intéressé au (à la) Comte(sse) régnant(e). En cas de vacance de poste et carence de candidature, un membre élu du Conseil Comtal en exercice sera désigné comme Chancelier, jusqu'à réception d'une nouvelle proposition. Une fois désigné, le Chancelier prendra ses fonctions dès l'annonce datée et scellée du Conseil Comtal en place publique.

        Le Chancelier peut s'adjoindre les services d'un Vice-Chancelier, nommé au sein du Corps Diplomatique, en charge de le seconder dans ses fonctions. Le Vice-Chancelier veille à l’aspect interne de la chancellerie, ambassadeurs, clefs, rapports, relations internes avec les homologues étrangers. Il partage la tâche du Chancelier, qui se consacrera le plus souvent aux interventions extérieures.
        En outre il dispose de prérogatives étendues, en cas de vacance du Chancelier en titre, pour prendre en charge l'ensemble du Corps Diplomatique, avec l'accord préalable du (de la) Comte(sse) régnant(e).

        Le Chancelier reste seul décisionnaire, et en cas de désaccord, le Vice-Chancelier devra se plier à la volonté hiérarchique.


      IV - DES MISSIONS DU CORPS DIPLOMATIQUE

        Tout Ambassadeur en activité se voit affecté les missions suivantes :

        • mission de présentation : une fois nommé, il doit s'assurer de se présenter à la province à laquelle il est affecté avec toutes les règles de bienséance requises et sa lettre de créances, et de prendre possession de l'ambassade qui lui sera confiée ;

        • mission de représentation du prestige et de la grandeur du Comté d'Armagnac et de Comminges ;

        • mission d'information, de recherche et d'investigation, en entretenant lui-même ses sources et/ou son réseau d'information de la situation politique, judiciaire, militaire, économique, religieuse et culturelle... de la province dans laquelle il officie ;

        • mission de prospection économique pour la signature de contrats commerciaux entre sa province d'affectation et le Comté d'Armagnac et de Comminges.

        Des comptes-rendus réguliers de ces activités devront être fournis à la Chancellerie d'Armagnac et de Comminges.


      V - DES DEVOIRS DES AMBASSADEURS D'ARMAGNAC ET COMMINGES

        Le Corps Diplomatique d'Armagnac et de Comminges répond aux devoirs suivants :

          Devoir d'Obéissance, d'Assiduité et d'Honneur

            Tout Ambassadeur se doit d'assurer une assiduité régulière dans le cadre de ses missions, doit stricte obéissance et devoir d'exécution à un ordre formel provenant de sa hiérarchie, et se doit d'en rendre compte de l'action et des résultats obtenus auprès du même supérieur hiérarchique. Toute mission confiée se doit d'être acquittée avec honneur et abnégation, en l'absence de toute préoccupation autre que l'exécution pleine et entière de la tâche confiée.

          Devoir de Secret Absolu et d'Information

            Le secret le plus absolu doit être maintenu sur la structure, les effectifs, les missions et toute opération mandée par le Comté d'Armagnac et de Comminges, de quelque ordre que ce soit, pendant toute la durée de l'activité de l'Ambassadeur, mais aussi après son départ effectif de la Chancellerie et ce, sans limitation de durée.
            En parallèle, tout Ambassadeur en activité doit rapporter sans délai excessif à sa hiérarchie toute information utile au service de la Chancellerie et du Comté d'Armagnac et Comminges.

          Devoir de Réserve, d'Objectivité et de Neutralité Politique

            Tout Ambassadeur en activité doit observer le devoir de réserve, en s'abstenant d'exprimer son avis, même personnel, sur un évènement en place publique. Tout Ambassadeur en activité, durant toute la durée de son service, se doit également de demeurer neutre de toute influence politique et/ou religieuse, c'est à dire de ne pas, en aucun cas et à aucun moment, s'adonner à la pratique du militantisme actif comme passif dans le cadre de ses missions, ainsi qu'être l'auteur d'opinions contraires aux intérêts du Comté d'Armagnac et de Comminges.

          Devoir de Neutralité d'Action

            Tout Ambassadeur en activité ne peut prendre part physiquement à un conflit opposant de tierces provinces, sauf autorisation exceptionnelle et scellée du Conseil Comtal d'Armagnac et de Comminges.

        Étant soumis au Droit Commun en vigueur en Armagnac et Comminges, tout Ambassadeur dérogeant aux présents devoirs de sa charge se verra immédiatement révoqué et poursuivi en Justice Comtale sous le chef d'inculpation de Haute Trahison.


      VI - DE LA RÉVOCATION D'UN AMBASSADEUR

        Tout Ambassadeur en activité pourra de lui-même renoncer à ses fonctions. Il devra préalablement en informer le Chancelier afin que celui-ci prenne les mesures nécessaires au sein de la Chancellerie. Dans un souci de respect du protocole, il se devra également d'informer le Chancelier de la province dans laquelle il était affecté, ainsi que son ou ses homologues.
        Tout manquement aux obligations définies dans la présente Charte peut entraîner la révocation, sauf si le diplomate fait état de justes motifs. Le Chancelier se réserve le droit de révoquer discrétionnairement tout Ambassadeur en cas de manquement aux obligations définies dans la présente Charte, et en l'absence de justes motifs.


    voté par le IVème Conseil Comtal, le quorum ayant été atteint, à la majorité absolue des votes exprimés,
    ratifié par Charles de Savigny-Sur-Orge, dict 'Strakastre', IVème Comte d'Armagnac et Comminges, pour valoir ce que de droit,
    promulgué en Charte le Vingt-Cinquième de Septembre Mil Quatre Cent Cinquante Six,
    abrogé et transformé en Décret le Dix-Neuvième d'Octobre Mil Quatre Cent Cinquante Six.


_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Paquerette
Duc(hesse)
Duc(hesse)
avatar

Féminin Nombre de messages : 1004
Date d'inscription : 21/04/2008

Velin d'identité
Résidence: Lectoure

MessageSujet: Rôle et Fonction du Diplomate   15/8/2011, 00:53

Citation :
A - PRESENTATION DU ROLE DU DIPLOMATE

    „Un pont entre deux peuples“, voilà comment pourrait être défini le diplomate. Tout personne relevant cette fonction doit être conscient qu’il est responsable de l’état des relations entre sa patrie et la province où il exerce. C’est pourquoi en tant que diplomate il faut posséder certaines qualités qui sont le sens de l’écoute et de la communication, le respect d’autrui, la patience mais également la force d’esprit et le sérieux. Ces vertus se présentent comme des conditions sine qua non au bon exercice de la diplomatie.

    Le diplomate est également le miroir de sa contrée, il en est le représentant officiel que se soit sur le plan national et même international. A travers lui c’est tout un peuple qui s’exprime, il faut donc que le diplomate fasse preuve de tact et d’une certaine éloquence. De plus, lors de pourparlers ou d’évènements officiels, le diplomate se doit de faire abstraction d’éventuels ressentiments ne provenant que de sa propre personne ou de transmettre quelconque information confidentielle à un tiers, il doit savoir mettre sa vie privée de côté et se consacrer pleinement à sa tâche qui quelquefois ne se révèle pas simple tous les jours.

    Une fonction certes exigeante mais si attrayante et enrichissante. En effet, la diplomatie permet le dépassement de soi, l’ouverture aux autres et un grand enrichissement personnel. Sachez vous montrer à la hauteur et le retour n’en sera que meilleur.


B - ENSEIGNEMENT A LA FONCTION DE DIPLOMATE


    I – DE LA PRISE DE FONCTION

    Une fois officiellement nommé, le diplomate doit se présenter à la chancellerie de sa contrée, muni de l’attestation de sa nomination. Pour prouver sa loyauté, le diplomate devra prêter serment de ne jamais trahir le corps diplomatique et le Duché, ainsi que de respecter de règles de confidentialité et de secret professionnel. Par la suite, il recevra par le Chambellan ses accès ainsi que sa terre d’affectation.

    Avant de commencer son office, le nouveau membre du corps diplomatique se devra de se renseigner sur son lieu de travail ainsi que de prendre connaissance des travaux effectués par son éventuel prédécesseur. Il ne faut pas hésiter à demander au Chambellan ou à ses collègues ambassadeurs quelles types de relations sont actuellement en vigueur avec votre contrée d’affectation afin d’être préparé à vos premiers entretiens.

    Il va de soi également que le nouveau diplomate devra le plus tôt possible sur la place publique et au château de votre lieu d’affectation. Vous pourrez avoir ainsi les clef de votre ambassade et y rencontrerez sûrement votre homologue, si vous en avez un.


    II – DE L’EXERCICE DE LA DIPLOMATIE

    En tant que représentant officiel de votre contrée, de son Conseil, de son peuple, de ses valeurs et de sa culture, vous vous devez d’être, dans toutes vos actions, d’un grand respect du protocole ainsi que vers autrui. Même si votre charge vous confère certains droits, veillez à toujours respecter les lois en vigueur dans votre contrée et celle d’affectation. Vous devez également faire preuve d’un certain savoir vivre et de courtoisie. Sachez vous montrer disponible et réceptif pour mieux vous faire entendre.

    La diplomatie ne peut s’exercer seul, par conséquent pensez à rester en contact régulier avec votre Chambellan et l'équipe diplomatique ainsi qu’avec votre homologue étranger et son chambellan. Veillez également à la mise à jour des informations contenues de votre ambassade et vos bureaux. N’oubliez pas d’avertir votre Chambellan de tout changement important. Si vous avez besoin d’aide ou d’un renseignement, ce dernier est un précieux allié.

    Si il est jugé opportun de signer un nouveau traité, vous mènerez en premier chef les négociations. De même si l'on vous propose un traité ou contrat, présentez le au Chambellan, qui le présentera au Conseil pour étude, et signature si ce dernier en est satisfait.

    Songez à noter vos actions dans un journal de bord relatant toutes les activités diplomatiques que vous ayez eu. De plus, faites parvenir tous les quinze jours un rapport à votre Chambellan traitant des évènements politiques, économiques, religieux, militaires, culturels de votre contrée d’affectation. Cela à pour but de clarifier vos actions et de pouvoir organiser au mieux de futurs traités, réceptions et autres …

    Si pour quelconques raisons, vous devriez vous engager dans une retraite spirituelle ou démissionner de vos fonctions, pensez impérativement à en informer l’équipe diplomatique, votre Chambellan, votre homologue et son chambellan ainsi que toutes autres personnes que vous auriez rencontré. Cela permet une meilleure organisation si l’on devait vous remplacer.


    III – DES MOYENS DIPLOMATIQUES

    La diplomatie ne s’exerce pas en paraphant simplement des parchemins. Sachez vous faire inviter lors des banquets et réceptions, tissez de nombreux contacts, créez des jumelages, autant de moyens divers et variés pour faire connaître votre contrée et véhiculer ses valeurs et principes.

    Prenez également des initiatives. Organisez des journées de rencontre, des bals, jeux … avec votre contrée d’affection pour renforcer les liens. N’hésitez pas à proposer des contrats d’amitié pouvant pour pouvoir ensuite conclure des traites de coopération, notamment judiciaire, des accords commerciaux, etc. Soumettez toute idée à votre chambellan. Moult moyens sont bons pour se rapprocher.

    Dans tous les cas et moyens que vous utiliserez, veillez à demander l’aval de votre chambellan et de le tenir informer de toute évolution. Sachez faire preuve de patience, on n’élabore et ne signe pas un traité en deux minutes. Faites preuve de tact et de discernement dans toutes vos actions ; sachez également organisez vos agissements, commencez en douceur avant d’entamer de grands projets. Bref, restez naturel, posé et poli, le résultat n’en sera que meilleur.

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Charte de la Chancellerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charte du Conseil Comtal du Maine: Abrogée
» L’APPLICATION DE LA CHARTE DE FANMI LAVALAS
» Charte de l'Ost Mainois (21 avril 1458) [Abrogée]
» Charte de la Ligue des Joutes
» Charte de coop. avec les ORs (26 aout 1458)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institutions en Comté d'Armagnac et de Comminges :: Chancellerie d'Armagnac & Comminges :: Panneau d'Affichage de la Chancellerie-
Sauter vers: