AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chiméria TOP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abriellyn
Comte(sse) Régnant(e)
Comte(sse) Régnant(e)
avatar

Féminin Nombre de messages : 433
Ville/Comté de résidence : Auch
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Chiméria TOP   15/2/2012, 21:35

Procès ayant opposé Chimeria au Comté d'Armagnac et de Comminges

Chimeria était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu
Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.
*La jeune femme écoutait, griffonnait, haussait les sourcils, se grattait le menton. Affaire peu commune� Une fois toutes les personnes prévues s�étant exprimer, elle se racla la gorge et prit la parole.*

Hum alors, je vais commencer par dire quelques mots avant d�expliquer mon verdict. J�aimerais rappeler que ce n�est point le procès de Dauna Morgana. Ses actes ou les paroles qu�ont lui prête icelieu avant l�altercation qui pose ici problème ne sont point à l�ordre du jour. Ce qui attire notre attention lors de cette audience c�est les propos compris par certain comme injurieux que Damisela Chiméria aurait proféré. Ce recadrage étant fait, je vais maintenant dire sur quoi j�ai statué.

Damisela, il est vraiment mal tombé pour vous qu�à l�époque j�avais entendu vos propos. J�étais dans mon bureau du castel, et votre voix était parvenu à en traverser les murs tant ils étaient agressifs. Je puis aussi déclaré que la plaignante a relaté votre intervention telle qu�elle a été au mot prêt. Alors pardonnez-moi si j�ai du mal à vous rejoindre sur le terme que vous utilisez à savoir : « sèchement ». S�exprimer sèchement c�est s�exprimer froidement, l�injure ne rentre point dans la définition. Or vos propos n�étaient pas du domaine de la froideur. Ils relevaient de l�agression, de l�invective, de l�attaque. Je me souviens vous avoir moi-même demandé de vous calmer avant que Messer Yugan intervienne.

J�estime que les expressions suivantes tirées de votre intervention « pauvre fille », « entuber », « madame la faux culs et hypocrite », « gamine et de pisseuse. », « merdeuse », n�ont rien à faire dans une salle d�audience. D�autant plus que vous n�avez amené aucune remarque ou information constructive à la discussion qu�il y avait à ce moment. Votre but étant pleinement de salir une représentante du comtat lors de l�expression de sa charge. Comme je vous l�ai signifié à l�époque et je vais en remettre une couche. Dauna Morgana était en ce lieu pour faire son devoir de porte parole et non en tant que femme. Si vous avez un soucis de « clocher » comme vous le dite si bien, il existe les lices, les courriers et encore mieux les rendez vous en taverne. De plus, vos allusions de bas étage remettant en cause l�honneur ou la vertu d�une personne ne sont pas dignes d�une demoiselle. Étiez-vous dans les alcôves pour affirmer que la dauna n�a « n'as jamais eu les cuisses propres » ?

Je suis moi-même roturière et oui je vous l�avoue bien volontiers, il y a souvent des nobles qui m�exaspèrent. Mais je ne me suis jamais permise de les insulter, je vous l�accorde des fois cela relève du miracle. Mais nous avons assez de mots dans notre belle langue française pour s�exprimer en bannissant les insultes. Que vous le vouliez ou non, Dauna Morgana est noble vous pour le moment non. Il y a des règles à respecter, des règles toutes simples. Comme ne pas tutoyer sans y être invité ou encore s�adresser à la personne avec son titre. Oui cela peut vous agacer, ou vous paraitre bien inutile mais il en revient que les choses sont ainsi. J�espère sincèrement que cette amère expérience saura vous tenir de leçon à l�avenir.

Par conséquent, ce jour, je vous déclare, Damisela Chiméria, coupable de Trouble à l�Ordre Public. C�est pourquoi je vous condamne d�une part à une peine de prison de deux jours, histoire que vous réfléchissiez à vos paroles et en tiriez les enseignements adéquats. Ajoutez à cela une peine de 10 écus d�amende pour avoir cru que la salle d�audience du comtat était une salle de règlement de comptes. Enfin pour finir, Vous devrez sous dizaine, en gargote faire des excuses publiques à Dauna Morgana, ainsi la prochaine fois utiliserez vous un vocabulaire plus respectueux et digne de vous pour exprimer vos griefs.

*Abriellyn joua du maillet pour clore l'audience. Puis comme à chaque fois, elle salua d'un signe de tête chacune des parties présentes. Enfin elle remballa ses affaires et se retira.. de la salle d'audience.*
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 2 jours et � une amende de 10 écus.

Acte d'accusation
*Une affaire de noblesse*

Ce seizième jour du mois de Janvier Mil Quatre Cent Soixante, nous, Riwenn de Castel Vilar de La Duranxie, ouvrons un procès à l'encontre de Damisèla Chimeria pour avoir enfreint le Codex Levan

*Et il cita l'extrait de la dicte loy héraldique*

'Du devoir de Justice que doit le suzerain à son vassal, il découle que :
* le noble a droit à la reconnaissance
Peut être considéré comme une insulte le refus d'utiliser la formule de politesse pour s'adresser à une noble personne (pour autant que ce noble les ait rappelées au préalable ou que celui-ci précise l'appellation correspondance de prime abord). Cela vaut aussi pour tout roturier qui manquerait sciemment de déférence et respect à un noble et serait passible de sanction.
* Le noble a droit à la différence de Sociale
* La plainte d'un noble à l'encontre d'un roturier ne saurait être ignorée. Toutefois, il est loisible aux protagonistes de définir d'un dédommagement ou d�une réparation honorable infligé au roturier pour réparer l'affront sans passer par le circuit usuel de la justice. '

*Dura lex sed lex*

Et l'accusé a manqué de respect à la Dame de Seissan, Morgana Kermeno et a esté jusqu'à l'insulter, ce dont la victime viendra témoigner. Tout comme son époux, le noble Chankel Kermeno, présent au moment de la violation de la loy par Damisèla Chimeria.

*L'accusée estait présente, il s'approcha d'elle et lui adressa quelques mots*

Vous avez le droit à un avocat si nécessaire pour vous défendre.

*Un bref silence avant de conclure son acte d'accusation*

À vous la parole !

Première plaidoirie de la défense
/arrivée il y a peu chimène s'avança à la barre et dit./

Et bien la justice a bien du temps à perdre pour de si bêtes histoires de clôchers.

Je comprends pas bien les choses là. On me reproche d'employer des propos définis par l'accusation "d'injurieux", alors que je suis une soit disant "gueuse".

Donc commençons par le début.

La dame en question, de seissan a depuis la nouvelle nommination du comte, capoune de sa liste comtale lancés de nombreux reproches infondées envers les membres des listes. Il est nul besoin de l'a connaitre pour savoir qui est cette dame.
Elle est connu en armagnac, Comminges tout autant qu'en Navarre pour ses frasques et accusations en tout genre.
Tout autant qu'elle est connue pour avoir appelé à bruler les champs pour ne plus donner de l'argent à l'autorité comtale. N'est ce pas la un trouble à l'ordre public. On nous parle ensuite de mérite, mais lors des deux dépôts de la dame à l'élèvation de rang, refusé les deux fois. N'a t-elle pas pour les deux fois trouvé à redire? Je ne pense pas que la noblesse soit de trouver à redire d'une décision supèrieure.

Oui j'avoue avoir répondu sèchement à la dame et le seul reproche qu'on peut me faire c'est d'y avoir perdu mon temps tout autant qu'elle le fait perdre à ce tribunal avec un dépôt de plainte sur le respect de la noblesse alors qu'elle n'en a pas pour des nobles en public ou dans l'assemblée nobiliaire. Les témoins appelés par la défense le diront sans soucis. Et ces témoins ne partagent pas ma couche. j'ai pensé préférable de faire venir des témoins réellement présent et surtout détaché de tout lien avec moi. J'ai aidé de mon sang, de mon temps et de mon argent la province sans en faire la vitrine en public ou ici. J'aimerai qu'on s'abstienne de dériver sur ce qui ne concerne pas de l'histoire.

Procureur, juge je vous remercie.

Réquisitoire de l'accusation
*Pendant que Chimeria faisait sa plaidoirie après le témoignage de Chankel, le Coms lut le parchemin que lui avait recopié la greffe, icelui contenant le témoignage complet de Morgana, car un souci d'encre avait dénaturé cet apport*

*********************************************

*Elle avait été appelé à la barre après avoir porté plainte contre une Dame qu'elle avait vu qu'une fois, le jour même des fait reprochés. Elle s'avança et s'inclina face à la juge et au procureur.*

Bonjour , Je me nomme Morgana Kermeno, je suis porte parole Comtal d'Armagnac.

Alors que je faisais le travail qui m'a été confié en salle d'audience comtale en répondant aux questionnement d'un Sieur, je fut prise à partie de façon personnelle par une femme que je n'avais jamais vu, ni croisé ou que ce soit auparavant .

Cette femme *désigne Chiméria d'un mouvement rapide* m'a insulté devant toute la salle d'audience dans un verbiage digne des bas fond . Celle ci en plus de m'insulter , me tutoyais comme si nous avions élevé les cochons ensemble.

*Elle répéta les mots qui résonnait encore en elle..*

"Pauvre fille, il faut reprendre les propos de la dame de seissan. La dame à la veste la plus usée d'Armagnac.
On s'en fou d'avoir capoune ou un autre. Dévies le sujet pauvre fille pour te cacher de ta médiocre éxistance. Pauvre fille, la fille qui est contre, mais qui vote pour, mais qui dit qu'elle est proche de son peuple, son petit peuple qu'elle caresse dans le sens du poil le petit peuple qu'elle entube de sa petite gueule.
"Oh je veux plus aller au conseil, na!" mais hop la voila porte parole "Méchant conseil comtal" mais hop elle défend un mec sur lequel elle avait balancé des saloperies il y a quelques mois et semaines de cela. Et vu l'acidité des propos madame la faux culs et hypocrite de saint lizier viendra dire le contraire. Donc oui t'es une pauvre fille et tu es porte parole, ce n'est pas pour rien porte parole de l'AFP, non mais de son capoune. La dame qui brule ses champs pour pas aider la province, pauvre fille. La dame qui dit tout et son contraire, pauvre fille. Retournes à saint lizier et gardes ton acidité de gamine et de pisseuse.

Faux culs Morgana!
Si le comté est dans la défection c'est à cause de fausse forte gueule comme toi pauvre fille!! Casses toi d'armagnac comme tu l'avais dis au lieu de cracher sur des gens qui ne passent pas leurs temps en gargotte raconter des conneries comme tu le fais si bien. Confonds pas les choses et tu deviendra intelligente. Prions pour que ta veste te couvre les fesses le temps des forts vents. S'en prendre à ma mère en faisant des sous entendus de merdeuse, tu te le mets ou je pense madame de seissan proute proute. Pauvre fille!!"

Et dis les choses au lieu de le garder ou de le penser fort, tellement fort que t'en pisse par le nez d'embrouille sur la ville de saint lizier. Et tes accusations de listes tu te le mets ou je pense. Car vu tes jugements sur les gens sans les connaitre alors que tu n'as jamais eu les cuisses propres, tu ferais mieux de balayer devant ta porte. Marre des gens comme cette pisseuse. Quelle prétention qu'être porte parole, cela lui donne des ailes et lui donne un jugement tel Aristote au zénith. "

*Elle repris lentement sa respiration avant de lâcher un lourd soupir*

Voila Dame la juge ce que j'ai du essuyer en public alors que je ne la connaissais même pas. Elle n'est intervenu qu'une seule et unique fois , Sieur Yugan étant intervenu pour que celle ci se reprenne lui rappelant qu'elle s'adressait au Porte parole et que cela ne servait à rien de parler ainsi.

Je n'étais là que pour faire le travail qu'on m'avait confié . Aucun de ses mots n'étaient destinée à une erreur dans mon travail, ce n'était que fiels et rien de plus .

Qui plus est je fais partie de la Noblesse Armagnacaise et cette femme n'est qu'une roturière en conséquence elle me doit au moins le respect du à mon rang.

J'ai espoir que cette affaire l'oblige à revoir son verbiage à l'avenir.

*Elle secoue la tête en lâchant un nouveau soupir *

En conclusion, je gage que la justice d'Armaganc et Comminges sera lui faire comprendre qu'un tel langage est inamissible autant au sein d'un salle d'audience Comtale que face à un membre de la noblesse.

La decision vous revient votre honneur.

*Elle s'incline et retourne à sa place *

***************************************

*Une fois sa lecture terminée, le vieil homme regarda l'assemblée durant quelques secondes de silence et finit par se décider - je le fais ? je ne le fais pas ? je le fais ? je ne le fais pas ? - à reprendre la parole pour son réquisitoire*

Moi je commencerai par la fin *Pied de nez ? ... et il reprit les propos de l'accusé* Damisèla Chimeria dict, et je cite : 'J'aimerai qu'on s'abstienne de dériver sur ce qui ne concerne pas de l'histoire.'

*Petit sourire, Papy Duc avait une idée derrière la teste, pour une fois qu'elle n'estait pas dans ses braies*

Si nous reprenons sa défense, il y est plus question de réagir aux éléments des témoignages que de respondre de ce dont on l'accuse. Charité bien ordonnée ne commence-t-elle point par soi-même ? Avant de parler de la brindille qu'il y a dans l'�il de son voisin, ne faut-il pas s'occuper de la poutre qui est dans le sien ?

*Il laissa un instant de réflexion à tous avant de s'adresser plus particulièrement à Chimeria*

Bon, je ne sais d'où vous sortez vos propos, mais je vais tenter de vous expliquer, ou de comprendre moi-mesme.

*Léger sourire. Sincère ?*

Donc Seissan aurait appelé à brusler les champs ... où cela ? En avez-vous la preuve ? des témoins ?

*Et d'un !*

Pour ce qui est de l'élévation, sachez pour vostre gouverne, et puisque vous avez l'immense et indicible chance d'estre au devant d'icelui qui fit la demande face à l'ignorance totale de la Dauna Morgana à ce propos, que c'est le Régnant qui faict ce genre de demande et non le noble, il va vous falloir des cours de hérauderie, demandez donc à la Chevaucheuse d'Armes et Vescomtessa Isabelle de Bourguon, elle faict partie de vos proches si j'ai bien compris. Qui plus est, d'où sortez-vous que Seissan a eu à redire au refus de son anoblissement ?

*Et de deux !*

Pour finir, vous parlez de frasques, d'accusations, de reproches infondés ou de manque de respect envers la noblesse de sa part. Quels sont-ils ? Où a-t-elle dict ce genre de choses ? Qui puit en témoigner ?

*Et de trois !*

J'attends les témoins. *Sourire plein de sous-entendus, comment cette femme qui ne connoissait aucunement la victime pouvait jeter autant de fiel à son égard ?*

Recentrons-nous sur le sujet de l'affaire, car j'ai beau étayer vostre défense, il n'en reste pas moins l'accusation qui vous est portée. Donc vous reconnoissez avoir respondu sèchement à la Dauna de Seissan ? Si les propos répétés par les témoins sont réellement iceux que vous avez proférés, et que vous définissez simplement de secs, je n'aimerais pas estre à vos costés pour des paroles injurieuses...

*El Percurador frissonna rien que d'y penser, cela estait loin des songes d'une nuit d'esté qu'il avait pu resver.*

Vostre honneur ... *il fit face au judge* je demande une peine de six jours de prison à l'égard de cette roturière qui devrait apprendre qu'on doit le respect à un noble, peu importe ce que l'on pense de lui, ce qui n'a pas esté le cas, et ce qui nous a amené au tribunal. Un séjour dans nos geosles devrait lui faire le plus grand bien et, gageons-le, lui faire prendre conscience du costé *obscur de la force ?* mauvais de son parler.

*Un dernier regard à l'accusé*

Ah oui, pendant que j'y pense, ce que vous nommez 'de si bêtes histoires de clochers' est un enfreint au Codex Levan donc à une loy royale. Si cela vous gesne, alors allez vous en plaindre auprès du Roy d'Armes de France, voire de Sa Majesté. Elles seront j'en suis certain heureuse d'entendre vostre interprétation des faicts et donc de la loy *Ou un bon moment en perspective*

Je vous laisse une dernière fois la parole, sachez en faire meilleur usage que précédemment, je vous le souhaite en tout cas.

*Le Percurayre retourna à son banc dans l'attente d'un verdict en clamant une phrase qui résonna un instant dans le tribunal*

Que justice soit faicte !

Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

La défense a appelé Yugan à la barre

La défense a appelé Philipaurus à la barre

L'accusation a appelé Morgana13 à la barre
Voici son témoignage :
Elle avait été appelé à la barre après avoir porté plainte contre une Dame qu'elle avait vu qu'une fois, le jour meme des fait reprochés. Elle s'avança et s'inclina face à la juge et au procureur.

Bonjour , Je me nomme Morgana Kermeno, je suis porte parole Comtal d'Armagnac.

Alors que je faisais le travail qui m'a été confié en salle d'audience comtale en réppond

L'accusation a appelé Chankel à la barre
Voici son témoignage :
Il avait été appelé à la barre, Chankel. Pour témoigner des insultes et du manque de respect dont son épouse avait été victime. Devant tout le monde. En place publique, on l'avait traitée de tous les noms, essayant de la rabaisser plus bas que terre. Oh, ce n'était pas la première fois que son épouse avait été victime de ragots que l'on colportait sans même la connaître. Mais jamais encore personne ne s'était vautré ainsi dans la fange en essayant de l'y attirer.

Il s'avança donc dans le tribunal, approchant du juge. Il s'arrêta à la barre, inclina la tête et commença.

"Votre Honneur,

Vous m'avez fait mander afin que je témoigne de ce que j'ai entendu cette fameuse journée où Chimeria s'est oubliée devant tout le Comté. Je dois avouer que jamais encore je n'avais entendu de telles paroles proférées contre personne. Et encore moins proférées par une gueuse envers une noble personne qui a fait plus que beaucoup d'entre nous réunis pour sa ville et pour le Comté. Et qui était par ailleurs en train de faire son travail de porte-parole du Conseil Comtal.

Je me souviens parfaitement qu'elle avait commencé sa tirade en la traitant de pauvre fille. S'il est vrai que mon épouse a déjà à maintes reprises donné son temps et ses écus à sa ville et au Comté au lieu de s'enrichir elle-même, il me semble que ces mots, dans la bouche de Chimeria n'avaient absolument pas cette signification. Enfin, peut-être nous dira-t-elle le contraire. Je l'espère, mais sans trop y croire.

Elle l'a ensuite accusée d'être la dame à la veste la plus usée d'Armagnac. Passons là dessus puisque la Dame de Seissan ne porte pas de veste. Elle fait et dit en permanence ce qu'elle pense, et ce qu'elle croit être le mieux pour sa ville et son Comté. Et si au gré des Conseils successifs, elle s'est alliée tantôt à l'un et tantôt à l'autre, c'était toujours pour faire avancer les choses dans la direction qui lui semblait la meilleure ! Alors peut-être ne parlait-elle pas de ce genre de veste : ne connaissant pas mon épouse, elle pouvait fort bien proférer ce genre de choses sans savoir...

Je passe sur la médiocre existence que mènerait mon épouse, d'après cette femme, n'ayant pas d'éléments pour comparer celle de la Dame de Seissan avec celle de Chimeria. Mais je ne puis tolérer que cette femme dise que Morgana entube le petit peuple de sa petite gueule alors que, comme je viens de le dire, elle s'est donnée corps et âme pendant des années pour faire bouger et avancer les choses. Qu'a donc fait Chimeria ? Oui, c'est vrai, là n'est pas la question...

Elle l'a ensuite traitée devant tout le monde d'hypocrite et de, je cite, faux séant... Défendre sur un point quelqu'un avec qui on avait été en désaccord plus tôt sur un autre point, n'est-ce pas plutôt faire preuve d'ouverture d'esprit ? Elle brûle ses champs, oui.... Mais elle donne tout ce qu'elle a à la mairie et au Comté. Ce n'est pas le cas de tout le monde, loin de là ! Elle a continué en la traitant de gamine et de pisseuse. Gamine, passe encore, car Morgana a une âme d'enfant, s'émerveillant de tout et de rien. Mais... pisseuse ? Ce terme veut dire je crois qu'elle est censée pisser en public ? Quelqu'un l'a-t-il déjà vue faire une chose pareille ? Moi pas ! Alors je doute que cette femme qui ne la connait pas ait pu voir cela !

Elle n'a pas mis les pieds à Saint-Liziers, cette femme, mais se permet de dire qu'elle pisse par le nez d'embrouilles sur Saint-Liziers ? Elle l'accuse de juger les gens sans les connaître, mais n'est-ce pas exactement ce qu'elle fait là ? Et de la façon la plus grossière et la plus maladroite possible ? Et elle avait fini en l'accusant de n'avoir pas les cuisses propres. Je préfère ne même pas imaginer ce à quoi elle pensait là. Sans la connaître...

Je me permets aussi de répéter que cette roturière a tutoyé Morgana devant tout le monde en lui tenant ce langage ordurier sans qu'en aucune façon elle ait été provoquée. Mon épouse ne connait cette femme ni d'Eve ni d'Adam. Et je ne comprends pas ce qui a pu lui passer par la tête..."

Pas grand chose à ajouter, le Chankel. Il en avait sans doute trop dit, ne se contentant pas de relater les faits, mais démontant au passage les propose de ma gueuse.. Il salua le juge de la tête et repartit s'assoir sur son banc, un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chiméria TOP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Menace chimérique [Mission jedi]
» LA CHIMÈRE D'AREZZO
» Personnages Prédéfinis - La Brigade Chimérique
» Ansyen chimè lavalas resikle nan Ucadde ap simaye lanmo nan Plato Santral
» Sisi, je vous jure, la deuxième vague est là!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institutions en Comté d'Armagnac et de Comminges :: Torre de Justiça - Tour de Justice :: Archives Judiciaires :: Archives des Procés :: A - B - C-
Sauter vers: