AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rochelle* (relaxé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cassandres
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 5485
Ville/Comté de résidence : Baronne D'Aurensan
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Rochelle* (relaxé)   20/5/2008, 09:24

Rochelle*
http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Rochelle*
Trahison


procès opposant 2008-05-01, Rochelle* au Comté d'Armagnac et de Comminges

Rochelle* est accusé de trahison.


Citation :
Procès instruit le 1er mai 1456
Verdict rendu le -- mazi 1456

Accusateur Comté d'Armagnac Comminges
Accusé Rochelle*
Plaignant Duché de Guyenne

Le juge du Comté : krystell /Smartfluid
Le Prévôt des maréchaux : Ingeborg
Le procureur : Negens

Citation :
Le jugement a été rendu

Enoncé du verdict
Le prévenu a été relaxé.
Moi krystell de Chéroy rend acte de justice au nom de mon maitre le Duc Fauville Comte d’Armagnac et Comminges.
Démissionner de son poste de maire est en effet un acte grave, toutefois je vois que la dite Rochelle n’est qu’une vagabonde comment tenir rigueur à un vagabond de partir la où bon lui semble.
Le blé n’a pas été dérobé.
La Guyenne n’a somme tout rien perdu et devait réfléchir avant de voter pour une personne de si petite condition.
Nous avons les dirigeants que nous méritons.
Dame Rochelle est donc relaxée. Je lui conseil néanmoins de réfléchir aux conséquences de ses actes si elle désir à nouveau se présenter en tant que maire.

Krystell de Chéroy juge d’Armagnac


Citation :
Acte d'accusation

Le Procureur entra portant les parchemins de l'affaire sous le bras. Attendant que tout le monde soit installe, il prit la parole.

Nous sommes reunis en cette assemblee en ce jour I du mois de mai de l'an MCDLVI afin de debuter le proces opposant le duche de Guyenne a Dame Rochelle.

Voici comme premiere piece la lettre d'accusation du duche de Guyenne :


Votre Honneur,

Nous sommes aujourd'hui réuni pour la mise en accusation de Rochelle pour motif de Haute Trahison.

En effet cette personne c'est enfui en pleine nuit de la ville d'Agen dont elle était maire, alors même que la ville d'Agen connait des difficultés économiques.
Cet acte est complétement irresponsable car il pénalise toute une ville, des vagabonds meurrent de faim aujourd'hui par sa faute. Madame, en plus d'être un traitre vous etes un assassin !

Vous avez trahi tout vos devoirs de maire, et avez enfreint notre Grand Coutumier :

Article IV : De la trahison
Est appelée trahison tout agissement portant atteinte à la stabilité ou à l'intégrité du Duché ou de ses institutions, ainsi que le refus de se soumettre aux différentes autorités de Guyenne.


Votre acte porte atteinte a la stabilité de notre Duché et plus particulierement a la ville d'Agen.

Et le Grand Coutumier nous dit également :

Article VI : De la Haute Trahison
Tout acte de trahison commis par un agent ducal, un maire, un conseiller ducal dans l'exercice de ses fonctions, un noble, sera considéré comme haute trahison.

De plus vous avez vous meme laissé les inventaires mairies avant de partir au conseil, tout ça pour nous montrer que vous aviez embarqué avec vous TOUS les sacs de blé de la mairie, alors que la ville souffrait déjà d'une pénurie de pain !!

http://img223.imageshack.us/img223/6576/screenmairiedepart8mj1.jpg
http://img504.imageshack.us/img504/5263/screenmairiedepart11wn1.jpg
http://img210.imageshack.us/img210/2879/screenmairiedepart12uv8.jpg


Nous vous demandons de venir vous défendre, si toutefois vous n'êtes pas morte de honte durant votre fuite d'avoir abandonné tant d'innocents !
Citation :
Première plaidoirie de la défense

Rochelle attendit que le Procureur ait fini de lire la missive envoyée par son confrère de Guyenne pour se lever péniblement de sa chaise. L’accouchement était proche et la fatigue du voyage ne s’était pas encore estompée. Le Greffier se leva précipitamment et l’aida à venir à la barre témoigner. Elle se tourna d’abord vers le Juge qu’elle salua avec élégance puis vers le Procureur à qui elle ne fit qu’un petit signe. Elle prit une grande inspiration et commença sa plaidoirie en s’approchant du public.

« Tout d’abord, je tiens à rectifier le fait que je ne suis pas partie en pleine nuit mais le matin à l’aube après avoir pris soin de démissionner de ma fonction de Mairesse. Ce que la Guyenne n’interdit pas, en voici un extrait du livre 3. «

Elle sortit un exemplaire du Coutumier de Guyenne et lut à haute voix…
Chapitre 2 : Des mandats ducaux et municipaux
Article VII : Toute personne exerçant un rôle au sein des instances politiques officielles se doit de respecter les points suivants:
Tant qu'elle exerce une fonction politique au sein d'un Duché/Village, il lui est interdit de déménager dans un nouveau Duché/Village. Si elle désire néanmoins déménager, elle peut :
- attendre la fin de son mandat,
- avoir une dérogation signée du Roy,
- avoir obtenu l'accord du Duc,
- démissionner de ses fonctions.
Il est conseillé de n'avoir recours à la démission qu'en dernière extrémité
« Vous voyez donc qu’il est légal de démissionner de sa fonction de Maire ! »
Elle se tourna vers le Juge…
« Le Conseil de Guyenne tente de faire croire que je suis partie avant de démissionner… c’est tellement grotesque comme accusation que cela ne vaut même pas la peine de la récuser, elle se récuse d’elle-même !
En ce qui concerne le blé, je ne l’ai point volé, le Duc de Guyenne le sait lui-même ! J’ai fais la transaction pour le vendre au duché à sa demande, en voici la preuve »
Je tiens aussi à préciser que les documents fournis par le Duc de Guyenne, c’est moi qui lui ai donné. Ce sont des documents qu’un maire doit fournir en début et fin de mandat. Ils attestent le fait que j’ai transféré le blé et le maïs dans le mandat ducal.
Elle sortit encore une fois une liasse de documents de sa besace.
http://img170.imageshack.us/img170/4080/preuveducfz4.jpg
Ce sont les mots du Duc lui-même en place publique de Bordeaux.
Elle reprit son discours.
« Peut on me reprocher la pénurie de pain à Agen ?????
Si cela serait le cas, le Conseil ducal de Guyenne serait tout autant que moi responsable !
Et me traiter d’assassin… on arrive au summum de la mauvaise foi ! Un Conseil ducal qui n’a aucun prestige, le pire de tous les royaumes, par sa mauvaise gestion et par son manque de civisme, qui m’accuse de tuer des vagabonds… si cela serait vrai tous les maires de tous les royaumes seraient mis en accusation… mais le Conseil ducal essaye de rejeter la faute de son incompétence notoire sur les autres ! Seulement le prestige est là pour montrer qui est incompétent. Je n’utiliserais pas le terme d’assassin comme le fait le Procureur de Guyenne à qui il manque visiblement le sens de la réserve et du respect. »
Elle vacilla un instant sur ses jambes et se retint de justesse à l’écritoire du Greffier.
« Pardon… la fatigue du voyage, ma grossesse et la tension que me provoque ce grotesque procès… Puis-je avoir un verre d’eau ? «
Le Greffier lui en tendit un.
« Merci… Vous êtes bien aimable… Je poursuis ma plaidoirie. »
Elle se dirigea vers le Procureur.
« Et me reprocher d’atteindre à la stabilité de la Guyenne… Encore une fois avec un prestige tombé à zéro cela serait moi la fautive du manque de stabilité de la Guyenne. Mais de qui se moque t’on ?
Alors, Non, non ! je n’ai pas honte ! Pas une seule minute ! C’est le duché guyennois qui doit avoir honte ! Car à mon sens, ils auraient dû faire faire une révolte à Agen mais ils étaient préoccupés par leur « prestige » ! Préoccupés à faire des procès à tout va ! A un tel point que même notre Roy est intervenu pour faire stopper ces esclandres ! »
Elle se tourna vers le Juge.
« Veuillez m’excuser Votre Honneur… Mais je ne peux rester impassible devant tant d’absurdités. Je m’emporte…
Bref, tout cela n’est qu’inepties sans aucun fondement et ne fait qu’entacher la réputation de la Guyenne qui n’en avait pas besoin au vu de l’état où elle se trouve.
De plus je suis étonnée d’être en procès dans ce Duché… Il n’y a pas eu de délit ici et il n’y a pas d’accord d’entraide judiciaire au moment où le Duché de Guyenne m’accuse à tord de ces soi-disants méfaits. La Cour d’Appel a t’elle été consultée ? Si ce n’est pas le cas et si elle n’a pas donné un avis en ce sens, ce procès est illégal aussi dans ce Duché car aucune base juridique n’existe pour se faire. Votre Coutumier n’en fait pas mention semble t’il aussi. Il va de soi que je me réserve le droit de faire appel à cette haute Cour.
Je crois que j’ai assez parlé et j’attends la suite l’âme sereine et la conscience tranquille. J’ai confiance en votre professionnalisme et votre sens de la justice.
Merci de m’avoir donné la possibilité de m’expliquer.
Je nomme Jeroen comme témoin car il transmettra une lettre de deux témoins basés en guyenne si vous le permettez.»
Elle fit une révérence et se dirigea vers sa chaise où elle s’asseya, visiblement fatiguée.
Citation :
La défense a appelé Jeroen à la barre

Voici son témoignage
:
"Jeroen arriva tout essoufflé devant la barre.

Il venait de revenir de Guyenne, ou il avait récupéré, une lettre pour ajouter un élément supplémentaire dans le cadre de la défense de Rochelle*.

Il s’approcha de la barre, tout en reprenant son souffle, sourit à Rochelle* en passant devant elle, salua respectueusement le procureur, ainsi que le juge."

Je vous prie d’excuser mon retard, je reviens a l’instant même de Guyenne avec une lettre, que je souhaiterai que vous l’étudiez et rajoutiez au dossier de défense de Rochelle*.

Cette lettre viens de Guyenne, et d’une ancienne collègue de Rochelle*, maires d’une ville de Guyenne.

Jeroen s’avança, déposa les documents au juge.

http://img120.imageshack.us/img120/2442/ombres1vz5.png

http://img214.imageshack.us/img214/5784/ombres2ea3.png

http://img214.imageshack.us/img214/3884/ombres3mu4.png

"Une fois remis, il s’inclina respectueusement devant la cour, et retourna alla s’asseoir dans l’assemblé, sans quitter Rochelle* du regard, espérant que le procès ne dure plus trop longtemps, vu l’état de fatigue que semblait montrer sa fiancé sans doute liée à sa grossesse."
Revenir en haut Aller en bas
cassandres
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 5485
Ville/Comté de résidence : Baronne D'Aurensan
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Rochelle* (relaxé)   20/5/2008, 09:24

suite (1)

Rochelle*
http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Rochelle*
Trahison
procès opposant 2008-05-01, Rochelle* au Comté d'Armagnac et de Comminges

Rochelle* est accusé de trahison.

Citation :
Réquisitoire de l'accusation

La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense

*Ryllas pris la main de Rochelle posée sur la table devant eux et la serra en signe de confiance. Il referma son épais dossier et se leva *

Madame le Juge,

Je suis Boniface Ryllas, avocat officiel de la roturière Rochelle, par le procureur accusée de trahison envers le duché de Guyenne et c’est à ce titre, que je prends la parole ici-même.

Nous reviendrons quelque peu sur le fond de cette affaire d’une part pour apporter un nouvel élément de preuve en faveur de ma cliente pour ce qui concerne le pillage de la Mairie d’Agen. Je me suis moi-même rendu à Agen ces jours-ci bravant de ce fait l’interdiction du territoire guyennais aux ressortissants des nouveaux duchés. Voici une lettre du nouveau maire que j’ai reçu :

http://images.imagehotel.net/?6y06hbl0jm.jpg

Je lis le passage qui nous intéresse : « Mais je vous rassure le Maire précédent [NDLR : Rochelle] n’est pas parti avec l’argent de la caisse (contrairement aux rumeurs). »

Voici donc l’accusation de pillage complètement retoqué ayant déjà été admirablement contesté par ma cliente qui a démontré avec hardiesse, logique et bon sens dans sa plaidoirie toute l’inanité des accusations portées à son encontre, ayant été finalement reconnu par le Duc de Guyenne Ichimaru s’être trompé, voilà que le successeur de Rochelle a la mairie d’Agen avoue lui aussi que cette accusation n’est que rumeur. Toutes ces accusations ont été repoussées un à un et détruites tant et si bien qu’il n’en reste plus rien qu’un léger fumet de fumure aux relents nauséabonds, aux relents politiques.

Quant à nous, Madame le Juge, nous nous attacherons à deux points :

1. Ce procès est entaché d’un vice de forme réel et sérieux
2. L’accusation de trahison pour avoir démissionné de son poste de Maire ne tient pas debout

Ainsi donc, je relis avec vous, Madame le Juge, l’acte d’accusation tel que présentée par le procureur.
« Nous sommes ici réunis en cette assemblée en ce premier du mois de mai de l’an MCDLVI afin de débuter le procès opposant le duché de GUYENNE à Dame Rochelle. »

Je ne reste pas dubitatif devant une telle phrase car je suis sûr que le duché d’Armagnac ne peut se soustraire à son devoir de justice envers l’un de ses sujets en laissant sa place à une justice étrangère ! Il y a là un non sens juridique. Le procureur est armagnacais, vous-même Madame le juge êtes armagnacaise, nous sommes en terre d’Armagnac et Comminges et je ne vois pas comment la justice dans ce duché pourrait être celle de Guyenne ??? Ce procès aurait dû être celui opposant le duché d’Armagnac à Rochelle pour des faits ayant eu lieu en terre guyennaise et non le procès opposant le duché de Guyenne à Rochelle. Comme l’a soulevé fort justement Rochelle dans sa plaidoirie, il n’existe aucun accord de coopération judiciaire, aucun texte de loi permettant de s’y rapporter ou d’offrir la possibilité à la justice guyennaise de se substituer à la justice armagnacaise et à moins que l’on ne considère le Duché d’Armagnac comme inféodé à la Guyenne, je ne vois pas au nom de quoi le Duché de Guyenne aurait pas la possibilité de faire régner la justice en terre armagnacaise !

Il s’agit là immanquablement d’un vice de forme dans la procédure dont je vous remercie de tenir compte dans vos délibérations et qui doit, sauf le respect dû à votre devoir, vous obliger à rendre caduque cette procédure judiciaire à l’encontre de Rochelle pour les faits qui lui sont reprochés.


D’autre part, concernant le point deux énoncé, à savoir l’accusation de trahison pour avoir démissionné, il s’agit, avant d’aller plus loin, de savoir sous quelle loi doit être jugée ma cliente ? J’ai fait part, comme vous le savez de cette interrogation en place publique et j’ai posé la question à notre régent, premier magistrat et détenteur de tous les pouvoirs et de l’autorité suprême en Armagnac et Comminges. Voici sa réponse :
http://img505.imageshack.us/img505/7351/lettrefauvilleqk1.jpg

« Le juge se basera sur la coutume française et son bon sens comme cela lui est imposé par la charte du juge ». Ainsi donc, le Régent lui-même indique à la défense que seule la coutume sera prise en compte, signifiant par là que nous pouvons d’ores et déjà mettre les lois guyennaises au rencart qui de toute façon, ne pouvaient, comme nous l’avons déjà vu, avoir cours en Armagnac et Comminges et nous nous baserons sur la seule coutume pour défendre notre cliente.

Mais qu’est-ce que la coutume ? Il s’agit là d’un ensemble de règles ancestrales, non écrites, qui le devient néanmoins petit à petit de nos jours, et qui est régis par la logique et le bon sens. Ainsi, sait-on d’avance, parce que cela s’est transmis de père en fils et de régnant à régnant au long des siècles, que voler et piller c’est mal, que pratiquer l’esclavagisme c’est mal, que spéculer ou escroquer et abuser de la faiblesse d’une personne c’est mal, que tuer c’est mal, que trahir son duché c’est mal.

Si l’on suit la coutume alors le pillage que l’on attribue à ma cliente est un acte délictuel. Elle est venue se défendre, prouver sa bonne foi et l’aveu du Duc de Guyenne, lui-même, et du maire successeur fait tomber cette accusation.
En revanche, l’accusation de trahison portée contre ma cliente au motif de déstabilisation du duché dû à sa démission du poste de Maire fait-elle partie de la coutume ? A cette réponse, tout un chacun qui a un peu de bon sens et de logique ne pourra répondre que non ! A qui fera-t-on croire que la coutume prescrit comme un fait délictuel le cas d’une démission lors d’un mandat ? Un Conseiller ducal peut démissionner, un maire peut démissionner. C’est le Roy lui-même qui a laissé cette initiative aux gens de bonne conscience lorsque ceux-ci estiment qu’ils ne sont plus capables, pour une raison ou pour une autre, d’assurer leur tache quotidienne. Bien au contraire, c’est l’honneur même de ces gens de sacrifice que de démissionner. Ils reconnaissent ainsi implicitement qu’il vaut mieux pour la bonne marche de l’administration et le fonctionnement global du Duché trouver quelqu’un d’autre qui assurera mieux qu’ils n’auraient pu le faire la poursuite des affaires. L’usage alors serait plutôt de les remercier du travail accompli et de les féliciter pour leur dévouement après tant de temps passé aux plus nobles fonctions. Et bien non ! En Guyenne, cela est considéré comme une trahison ! Je ne sais à quelle coutume étrange le duché de Guyenne fait référence en pensant que c’est là chose punissable ??? Et nous pourrions légitimement nous poser également la question au sujet du duché d’Armagnac et Comminges qui, à travers son régent et son procureur, ont validé cette drôle d’accusation ?

Or, je vous ferais remarquer, Madame le Juge, que le Duc de Guyenne, Ichimaru, lui-même, a démissionné de ses fonctions ce 13 mai 1456, ainsi qu’Adela de Lisieux, Prévôt !!! Pensez-vous que la justice de Guyenne va poursuivre son ancien Duc pour avoir démissionné lors de son mandat laissant la Guyenne exsangue et en proie aux pillages d’une armée de brigands ?

En réalité, il n’y a dans cette accusation aucune logique et aucun bon sens. Et sans logique ni bon sens, cette accusation ne peut figurer dans la coutume ! D’ailleurs, j’en veux pour preuve, si tenté qu’il faille en apporter une, les lois qui aujourd’hui régissent le duché d’Armagnac et Comminges, lois qui sont directement issues de la coutume ancestrale. Je vous les relis :

Du droit pénal :

Chaque acte délictueux ou criminel reconnu par le juge est sanctionné par une peine. Cette peine est proportionnelle à l’acte qui l’a occasionnée.

Constitue un acte de vol, toute action visant à soustraire frauduleusement une chose appartenant à autrui.

Constitue un acte d’esclavagisme, toute embauche d’une personne en dessous du salaire minimum de 15 écus.

Constitue un acte de spéculation abusive, tout acte d'achat/revente du même produit, dans le même village, visant à monopoliser la vente de ce produit et pratiquant des prix excédant le seuil socialement tolérable, prix laissé à l'appréciation du maire et ou du juge.

Constitue un acte de déstabilisation du marché, tout acte de vente ou d'achat mettant en jeu des montants ou quantités hors de la normale et ayant pour effet de fausser le juste jeu de la loi de l'offre et de la demande.

Constitue un acte de trouble à l’ordre public, toute perturbation au bon ordre, à la sécurité, à la salubrité et à la tranquillité publique.


Nul ne peut se prémunir de jurisprudence dans les affaires de spéculation abusive ou de déstabilisation des marchés.


On y parle de vol, d’esclavagisme, de spéculation abusive, de déstabilisation du marché, de trouble à l’ordre public. Mais je n’y vois aucune référence à la démission de poste administratif !! Et pour cause, personne ne peut croire que la démission d’un poste administratif est constitutive d’un délit.

Non, Madame le Juge, non !Ce que l’on nous présente comme une faute grave, puisque de trahison, n’est ni plus ni moins qu’un procès politique organisé par la Guyenne avec le concours de la justice armagnacaise. Une petite vengeance du Duc de Guyenne à l’encontre de ceux qui ont décidé de voir si ailleurs on ne jouissait pas d’une plus grande liberté et d’une âme plus noble. Car que savons-nous de la Guyenne ? Il s’agit d’un duché qui opprime le peuple et brise les volontés par l’arme judiciaire ainsi que cela fut rappeler par le Roy lui-même qui dut intervenir pour faire cesser l’oppression judiciaire qui règne en Guyenne. Et le peuple non plus ne s’y est pas trompé. J’ai pu consulter le registre des candidatures à l’Ost de Guyenne, qui est public et j’ai pu dénombrer pas moins de 40 noms de personnes ayant fait un jour acte de candidature et qui aujourd’hui ont fui la Guyenne pour les nouveaux duchés ! J’ai les noms et ils sont tous ici inscrits sur ce parchemin.

*Boniface Ryllas brandit un parchemin sur lequel sont apposés 40 noms et le dépose sur le pupitre du Juge. Y est écrit : Pour le comté d’Armagnac : Fluorine, Chrystalderoche, Akalavol, Niarkvador, Jeroen, Sherishia, Sapho, Chlodomir, Pablo-turner, lechiffonier, GRMY, Leblanc ; Pour le comté de Toulouse : Abyliss, Rowenda, Tholuni, Simmick, Mammylou, Riebben, Sir-mordred, Lamis, Callina, Cherokee, Bermuda21, Valdy ; Pour le comté du Rouergue : Thibali, Am.grog, siraisus, oceanonix, Efhvg, Letroll, Munatu, Cagalli, Eristern, degaulles ; pour le comté du Béarn : Shimano, Fred64 ; pour le comté de Gascogne : Demon_des_ombres, Police, Glorhin, Jyc*

Et ceci n’est que la partie visible. Combien d’autres, paysans ou commerçants ont quitté un navire en train de couler par la faute du Duc de Guyenne Ichimaru? Il n’y a là point de registre mais le chiffre est sans nul doute incommensurable. Sinon comment expliquer qu’un Duché comme la Guyenne, comptant 7 villes, soit le moins peuplé des duchés de son envergure : Que ce soit l’Artois, la Normandie ou même le Lyonnais qui ne possède que 6 villes, tous ces duchés compte plus de 3000 habitants alors que la Guyenne en est très loin ! Comment expliquer qu’un si grand Duché ait le plus petit prestige de tous les duchés du royaume de France si ce n’est ce que cela montre aux yeux de tous c’est-à-dire que le terme de "Duché" est employé un peu abusivement pour la Guyenne car il ne s'agit que d'un assemblage de pauvres villages qui se méprisent mutuellement. Personne ne gère rien et renvoie la responsabilité vers d'autres.

Et aujourd’hui, Madame le Juge, cet autre n’est rien moins que l’ancien Maire d’Agen, ma cliente Rochelle, à qui on tente d’imputer les errements du Conseil ducal en place. On la veut en procès car le Duc de Guyenne a décidé que la coupable de tous les maux de Guyenne ce serait Rochelle !!! Aujourd’hui, la Guyenne est une coquille vide et les habitants fuient par centaines. La loi martiale y est en place depuis de nombreux mois, les habitants des nouveaux duchés y ont interdiction d’y pénétrer, il existe une commission de surveillance des maires et cela ne m’étonnerait pas que l’on attende sous peu une nouvelle loi inique instituant une commission de surveillance du peuple guyennais !!

Mais aujourd’hui, j’ai honte Madame le Juge, honte d’être armagnacais ! Car le Conseil a reçu ces nouveaux sujets, anciens de Guyenne, qui voyaient dans l’ouverture de nouveaux duchés un salut pour leur âme, une nouvelle vie, pleine de liberté et furent reçu de la plus vilaine des manières…par un procès ! Seul le duché d’Armagnac & Comminges, parmi tous les nouveaux duchés, a fait acte de génuflexion devant les injonctions de la Guyenne en permettant l’ouverture de procès d’exception! Ni la Gascogne, ni le Rouergue, ni le Béarn, ni le comté de Toulouse n’ont donné de réponse positive à la requête inique du désormais ancien Duc de Guyenne Ichimaru.

Alors, Madame le Juge, pour les raisons invoquées c’est-à-dire parce que le Duc de Guyenne s’est rétracté de l’accusation de pillage, parce que le nouveau Maire d’Agen a reconnu que cela n’était que rumeurs, parce que ma cliente a démonté point par point l’accusation je vous demande solennellement de bien vouloir décharger ma cliente de l’accusation de pillage. Ensuite, parce qu’aucune coutume ancestrale ne s’oppose à la démission d’un maire, parce que visiblement il s’agit plus là d’un procès politique dû à la mauvaise gestion du Conseil en place que d’un véritable motif d’accusation et parce que la démission du Duc Ichimaru doit être pour vous le symbole de cette mauvaise gestion et que l’on peut au moins lui reconnaître cette qualité, il a su en prendre acte, je vous demande solennellement de décharger ma cliente des faits de trahison pour démission en période de mandat. Enfin, dans le cas où tout ceci ne suffirait pas, parce qu’il y a eu vice de forme dans la procédure d’accusation, je vous demande solennellement de bien vouloir annuler ce procès. Dès lors et parce qu’il n’existe plus aucun motif qui justifie ce procès, je vous demande de prononcer la relaxe de la roturière Rochelle, de condamner la Guyenne à verser une indemnité de 200 écus à Rochelle pour réparer le mal que ce duché à travers son Duc Ichimaru aura engendré par ses fausses accusations - après tout l’Armagnac se veut coopérant dans le traitement judiciaire des affaires, cela ne peut se faire dans un seul sens - et de condamner le Duché de Guyenne ainsi que le duché d’Armagnac et Comminges a affiché en place publique les minutes de ce procès afin que la roturière Rochelle soit pleinement réhabilitée dans son honneur et dans sa dignité et afin que cesse les condamnations publiques, les invectives verbales et les sarcasmes qu’elle subit en gargotte ou en taverne depuis l’annonce de ce procès.

Je vous remercie.

*Boniface Ryllas s’incline respectueusement et retourne s’asseoir auprès de sa cliente*

Citation :
Peine
Relaxé
Revenir en haut Aller en bas
 
Rochelle* (relaxé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [procès] La Rochelle - Billlogan - arnaque
» La Rochelle : bilan d'un carnage
» [TAOP]Chuck.Norris02 (Zephyre, Gwellalouen) (relaxé)
» Cyclope - La Rochelle ( Etat )
» 17 Charente maritime, Rochefort, La Rochelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institutions en Comté d'Armagnac et de Comminges :: Torre de Justiça - Tour de Justice :: Archives Judiciaires :: Archives des Procés :: P - Q - R-
Sauter vers: