AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Benjou (Coupable) T.O.P

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cassandres
Baron(ne)
Baron(ne)
avatar

Féminin Nombre de messages : 5485
Ville/Comté de résidence : Baronne D'Aurensan
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Benjou (Coupable) T.O.P   21/5/2008, 18:55

Benjou
http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Benjou
Tentative de Révolte
Procès ayant opposé Benjou au Comté d'Armagnac et de Comminges

procès opposant 2008-05-08, Benjou au Comté d'Armagnac et de Comminges
Benjou était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu

Citation :
Procès instruit le 8 mai 1456
Verdict rendu le -- mai 1456
Accusateur Comté d'Armagnac Comminges
Accusé Benjou

Le juge du Comté : Krystell
Le Prévôt des maréchaux : Ingeborg
Le procureur : Negens
Citation :
Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.
Moi krystell de Chéroy rend acte de justice au nom de mon maitre le Duc Fauville Comte d’Armagnac et Comminges.
La révolte est un acte grave et sévèrement puni par la loi.
Un comté ne peut tolérer les révoltes.
La défense de l’accusé est inexistante.

Je ne trouve aucune circonstance atténuantes à l’accusé non seulement il y a eu révolte mais récidive.
De plus des paroles dénuées de tous sens visant à déstabiliser le pouvoir royale ne peuvent pas être tolérées.
Afin que le prévenu puisse chasser le malin qui est en lui je le condamne au supplice des brodequins et à trois jours de prison ferme en espérant que cela lui serve de leçon.

Krystell de Chéroy juge d’Armagnac

Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 3 jours.


Citation :
Acte d'accusation

Nous voici réunis en ce jour IV° du mois de mai MCDLVI, pour une affaire de révolte contre la Mairie de Saint Liziers avec récidive par le Sieur Benjou. Celui ci ayant soit disant suivi la première fois, le sieur Yienlas qui était le meneur de la premiere revolte. De plus celui ci voulait se révolter contre le pouvoir royal présent sur les terres du royaume.

Les lois édictées du 24 avril de l’an de grâce 1456, par le conseil de régence :

Selon le droit pénal d'Armagnac et de Cominges :
Constitue un acte de trouble à l’ordre public, toute perturbation au bon ordre, à la sécurité, à la salubrité et à la tranquillité publique.

Selon le droit des personnes :
Tout habitant du Comté doit fidélité au Comté
Toute personne présente dans le Comté est tenue de connaître les lois et de s’y conformer

Je me permets donc de rappeler à la Cour les faits concernant la première révolte ayant eu lieu le 1 mai de l'an de grâce 1456. Le sieur Benjou s'est révolté contre la mairie suivant ainsi le faux courrier du meneur Yienlas alors qu'il n'y avait aucun ordre allant dans ce sens, ce jour là. Ces ordres ont même été démenti par le prévôt le jour même sur la place publique de Saint Liziers. Le chef maréchal Alexandre ayant été témoin de sa présence alors qu'il faisait échouer la révolte ce jour là. De plus le témoignage du sieur Cladis confirme que Benjou lui a dit être avec Yienlas lors de la révolte afin de diffuser des idées contre le pouvoir royal, criant "vive la république" à qui voulait l'entendre.

Les preuves fournis pour cette première accusation sont :

Le courrier envoyé par Ingeborg, prévôt d'Armagnac et Comminges, à Keskiabis, maire de Saint-Liziers. Ce courrier a également été affiché dans la halle de Saint-Liziers.

A Messire Keskiabis, maire intérimaire de Saint Liziers.
Aux Habitants de Saint Liziers,
Tout d'abord, je tiens à vous remercier de vous être mobilisé pour reprendre la mairie de votre ville dans les plus bref délai. J'aimerai que votre maire intérimaire prenne contact rapidement avec moi pour compléter mon enquête.J'en viens maintenant à un sujet bien plus grave, une personne a appeler a la révolte contre la mairie sur mes ordres aujourd'hui. Je tiens à dire que cela est faux et archifaux. Vous pouvez travailler dans vos champs et échoppes aujourd'hui. Si vous pouvez faire passer le message autour de vous, je vous en serai reconnaissante.
Fait à Auch, le 1 Mai 1456
Cordialement, Ingeborg Prévôt d'Armagnac et de Comminges

La lettre envoyé par Benjou au lieutenant Alexandre disant et avouant même sa révolte, prétextant qu'il ne voulait de messire Keskiabi comme maire intérimaire de la ville, car il s'était révolté et non élu par les villageois.

Venons en maintenant au témoignage fait :

Celui de messire Cladis, habitant de Saint-Liziers, qui s'est entretenu en taverne avec Benjou le lendemain de la tentative de révolte.

*Je ne l'avait pas vu personnellement [lors de la révolte] mais j'ai réussi a lui soutiré ces informations [en taverne] car il ne savait pas que j'étais dans le groupe qui a maté la révolte. Il ma dit qu'il était avec yienlas et qu'il voulait diffuser ses idées.Je ne sait pas qu'elle sont ses idées(il crie tout le temps vive la république) et je ne pourrais pas en apprendre plus de lui car il sait que je l'ai trahi.*

Témoignage d'Alexandre, Lieutenant du guet de Saint-Liziers.

*Peu de temps après ces échanges de courrier, j'ai aperçu Benjou et Yienlas dans une taverne, plus précisément à la Taverne de l'Aventurier. Etonné d'y voir les deux accusés alors que Yienlas prétendait ne pas connaître Benjou, je suis entré. Dès mon arrivée, ceux-ci ont veillé à ce que je ne puisse trouver aucune trace de leurs échanges précédents. J'ai juste pu y retrouver trace d'une discussion concernant les courriers qu'ils ont échangé avec moi-même... Yienlas se moquant même d'avoir prétendu vouloir collaborer. Je suis sorti quasi immédiatement. A peine sorti, j'y suis retourné... Et de nouveau ils ont veillé à ce qu'il ne reste aucune trace de ce qu'ils disaient. Messire Khaerdalis se trouvait également là. Je suis resté quelque peu. Benjou à crié de nombreux "Vive la République" et Yienlas a fait mine de vouloir collaborer. J'ai également essuyé quelques menaces et insultes de la part de Benjou.*

Lettre de Yienlas transmise par le sergent Alexandre pour le dossier racontant qu'il connaissait benjou et qu'il souhaitait une république mais que lui ne s'était pas révolté contre le pouvoir royal ni Sa Majesté. Cette missive racontait de plus que le sieur benjou devait partir pour Bourges afin d'y voir des amis républicains, ainsi que des propos pour défendre sa révolte que j'exposerai dans sa propre affaire. Enfin il l'a terminé en donnant le conseil de proteger Cladis de Benjou.

Un autre témoignage en faveur de l'accusé a été fait par messire KhaerDalis, par courrier, en faveur des accusés et principalement de Yienlas. Ce courrier était adressé à Alexandre, sergent du guet de Saint-Liziers. Expliquant qu'il avait pas fait exprès de se révolter et avait mal comprit les ordres donnés la veille, et croyant qu'ils ont agit de bonne foi en continuant la révolte.

Votre honneur, j'en viens maintenant aux faits concernant sa récidive datant du 3 mai, soit deux jours après la première révolte. Le sieur Benjou s'est révolté contre la mairie. Comme le chef maréchal Alexandre et les maréchaux Danyboy et Bergamoth l'ont confirmé par courrier et à la salle de la rapière ou sont exposé les papiers rapportant chaque jour les mouvements engagés dans les villes d'Armagnac et de Comminges. Il ne s'agit donc pas d'une simple erreur mais bel et bien d'un acte délibéré du sieur Benjou contre le pouvoir en place.

http://imgcash2.imageshack.us/img59/9743/image1qg7.png
http://imgcash2.imageshack.us/img220/2857/image2mx6.png
http://imgcash3.imageshack.us/img216/8826/image3cl5.png

J'accuse donc le sieur Benjou de trouble à l'ordre public avec circonstance aggravante de part ses révoltes successives contre la mairie de Saint Liziers et son refus de reconnaître le pouvoir royal établit dans le Royaume de France.

Madame le juge, merci de m'avoir écouté.
Première plaidoirie de la défense

Bien, tous d'abord aucune révolte n'as ete faite contre "sa majeste", je tiens mes propos sans aucune censurs certe, mais au moins les problemes avec sieur Alexandre sont tous simplement de nature car ma nature propre est la liberté et l'égalité, que ce soit sieur Alexandre ou autre mes propos seront même.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation

La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense

**Benjou prit la parole, le regard baissé, visiblement mal à l'aise:**

Madame la juge, je suis conscient de la gravité de mes actes, et je compte désormais me remettre sur le droit chemin. J'ai profité de cette révolte pour exprimer à voix haute mes idées, et je n'aurais jamais dû le faire...

**Il prit une profonde inspiration avant d'enchaîner:**

Je regrette sincèrement tout ce que j'ai pu commettre, et suis prêt à en assumer les conséquences.

Je souhaiterais cependant pouvoir ensuite reprendre une vie normale, et je viens d'ailleurs de me fiancer à la femme que j'aime.

**Benjou leva alors des yeux implorants vers la juge**

Madame la Juge, je vous en prie, entendez et croyez en les regrets d'un pauvre bougre comme moi, qui ne pense qu'à se racheter et à pouvoir tourner la page de cette sombre histoire...

Je vous remercie de m'avoir écouté...
Citation :
La défense a appelé Khaerdalis à la barre

Voici son témoignage :
*KhaerDalis se leva en silence et vint prendre place à la barre. On avait fait appel à lui pour venir témoigner en faveur de l'accusé, une tâche pour le moins délicate au vu des récents évènements. Il s'autorisa quelques instants de réflexion, le temps de rassembler ses pensées, avant de prendre la parole:*

Bonjour à vous, honorables membres de cette cour. Si je suis ici présent en ce jour, c'est pour tâcher d'éclaircir certains points concernant l'affaire d'aujourd'hui.

*Le jeune homme regarda brièvement Benjou et poursuivit son discours:*

Les premiers faits reprochés à l'accusé sont les mêmes que ceux qui le sont à Yienlas, dans l'autre affaire actuellement en cours, à savoir le fait d'avoir participé à une révolte le lendemain de la reprise de la mairie.

A ma connaissance, messire Benjou était initialement animé des mêmes intentions que messire Yienlas au lancement de la révolte, agissant sous le coup d'une impulsion pour tenter de poursuivre le mouvement entamé la veille.

*KhaerDalis s'adressa alors au procureur*

Vous déclarez qu'il aurait agi consciemment, ne voulant pas du maire actuel, et qu'il aurait rédigé un courrier à ce sujet. Cependant, où est donc ce courrier dans le dossier que vous présentez aujourd'hui ? Ne croyez pas que j'oserais remettre en question vos propos, mais je ne vois ici aucune trace de preuve.

((Hrp: En parlant de preuves, il faudrait notamment expliquer comment justifier, d'un point de vue strictement "Rp", le fait que Messire Alexandre aurait vu Yienlas et Benjou "effacer toutes traces de leur discussion" à son arrivée en taverne. En entrant dans une taverne, nous ne sommes normalement pas supposés savoir qui s'y trouve déjà, et encore moins censés savoir de quoi les personnes présentes ont parlé jusque là. Ainsi, toujours d'un point de vue "Rp", les individus concernés auraient tout simplement changé de sujet de discussion en voyant entrer le lieutenant, qui n'aurait alors eu aucun moyen de savoir de quoi ils parlaient juste avant. Les seules choses qu'il est censé connaître sont celles que lui a fournies mon personnage dans un courrier, affirmant que Yienlas et Benjou parlaient bien de la révolte, mais sans pouvoir en dire davantage à ce propos, ce qui est la vérité. Tout ceci pour dire que cette "preuve" ne tient donc pas la route, que ce soit contre Yienlas ou Benjou.))

*Le jeune homme observa alors une courte pause, comme pour souligner ses propos, avant de reprendre:*

J'ai récemment eu l'occasion de discuter avec l'accusé à propos de toute cette affaire, et il a confirmé ce que je pensais, et ce que je viens d'avancer.

En revanche, il m'a aussi parlé de ses idées concernant cette "République". Il m'a avoué avoir également vu en cette manifestation un bon moyen de diffuser sa pensée, sans toutefois vouloir renverser le régime actuel. Qu'aurait-il donc pu faire, seul ?

*KhaerDalis réfléchit un court instant afin de soupeser les propos qu'il allait tenir*

L'accusé m'a également confié être conscient de la gravité de ses derniers agissements et, s'il ne renie toujours pas ses idées "républicaines", il regrette cependant amèrement de s'être comporté de la sorte, en provocateur. S'il le pouvait, croyez bien qu'il reviendrait en arrière, et n'agirait pas de la sorte, gardant plutôt ses idées pour lui.

Cela dit, les faits sont malheureusement bien là, nous en sommes tous conscients, et messire Benjou est aujourd'hui prêt à en assumer les conséquences.

*Le jeune homme s'adressa alors directement à la juge:*

Madame la juge, vous avez devant vous un homme qui, bien que ne reniant pas ses idées, regrette sincèrement ses actes, et est conscient de ses erreurs, qu'il a juré de ne plus jamais commettre. Nous savons pertinemment que ces seuls regrets ne suffiront pas à occulter les récents évènements, mais je vous prie de bien vouloir croire en sa sincérité.

Il est aujourd'hui prêt à assumer les conséquences de ses actes, et souhaiterait pouvoir ensuite tourner la page de cette triste histoire afin de reprendre une vie normale auprès de la femme qu'il aime.

Cet homme a aujourd'hui compris ses erreurs, et j'en appelle donc à votre clémence...

Je vous remercie de m'avoir écouté.

*KhaerDalis s'inclina respectueusement avant de retourner prendre sa place*
Citation :
La défense a appelé Annakronic à la barre

Voici son témoignage :
/*Anna se présenta à la barre pour témoigner dans l'affaire délicate de Benjou.*/

Bonjour madame la juge,

Je viens ici en tant que témoin. En effet, je suis témoin des dires de Benjou, ses "Vive la république" et ses provocations. Je comprzend tout à fait que ses dires ne soient pas acceptés, moi même je ne les accepte.
Mais il faut prendre en compte la jeunesse et la crédulité de l'accusé qui s'est laissé entrainer et qui n'avait pas conscience de ses actes et de ses paroles.
Depuis, l'accusé a eu le temps de réflechir et a semblé bien avoir compris où il était et la conséquence de ces actes. Il promis de se calmer et aux vus des dernièrs jours, il semble que ce soit le cas. Aucun comportement révolutionnaire ou provocateur de sieur Benjou n'ait a relevé. Nous pourrions penser que c'est pour le procès, mais je ne pense pas sincerement...et si ça n'est pas pour le procès, une lourde condamnation risque de le mettre dans un sacré ennui dont il sera difficile de s'extraire...Je vous prie madame le juge de lui laisser la chance de pouvoir se racheter. Si par malheur il recommence alors là, je ne dis pas...mais aujourd'hui, faites preuve de clemence je vous en prie...
De plus, je trouve étrange que si les paroles de sieur Cladis, dont soi dit en pensant est arrivé à Saint Liziers avec rumeurs et ragots infondé sur deux personnes, colportant mensonges et accusations sur deux personnes qui ont bien failli nous quitté par le poid de telles mensonges, soit rapporté, il ne vienne point ici nous les transmettre de vive voix...
Les témoignages sont ici des paroles rapportées, non des reelles témoignages en cours, je trouve cela étrange,...
Egalement, monsieur le procureur n'est pas venu faire son réquisitoire,...
peut etre trouve t'il que l'affaire n'est pas si grave en fait, qu'elle ne mérite pas un réquisitoire et donc aucune peine....
Madame le juge, je comprend que vous deviez punir, et la relaxe ne peut être envisagé, mais je vous demande d'être clemente envers ce pauvre bougre de Benjou.

Merci à tous

/*Anna fit une reverence maladroite et se retira.*/

Citation :
Peine
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
 
Benjou (Coupable) T.O.P
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» [Inquisition/coupable] Anjia (25/04/1459)
» [Installation illégale]Hippolyte(28/01/1460) [Coupable]
» Faites office de coupable, ou soyez coupable d'office
» [Coupable]-escroquerie-Pug-(15/12/56)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institutions en Comté d'Armagnac et de Comminges :: Torre de Justiça - Tour de Justice :: Archives Judiciaires :: Archives des Procés :: A - B - C-
Sauter vers: